Home College Grève du SLECG : « Nous nous réservons le droit de...

Grève du SLECG : « Nous nous réservons le droit de consulter notre base en ce qui concerne la grève en question » dixit Michel Pépé DALAMOU

31
0
SHARE


Après la FSPE, c’est au tour du Syndicat national de l’éducation (SNE) de se prononcer sur la décision du SLECG d’Aboubacar Soumah de déclencher une grève générale et illimitée dès le 09 janvier prochain, dans le secteur de l’éducation.

Selon le secrétaire général du SNE, la grève en soi, est un droit constitutionnel reconnu à toute structure syndicale.

Le SNE n’étant pas signataire du protocole d’accord du 10 janvier 2019, Michel Pépé BALAMOU  précise que le SNE ne peut, du moins pour le moment, prendre une décision allant dans le sens d’y participer ou pas.

« La grève est un droit constitutionnel reconnu à tout syndicat légalement constitué en République de Guinée. Mais le SNE n’ayant pas été consulté par le SLECG d’Aboubacar SOUMAH , pour toute unité d’action syndicale allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie et de travail de la classe ouvrière Enseignante, nous nous réservons le droit de consulter notre base en ce qui concerne la grève en question », a-t-il précisé.

Toutefois, ajoute le leader syndical, à l’issue d’une consultation avec la base le samedi 12 janvier prochain : « le SNE donnera clairement sa position par rapport au mot d’ordre de grève du SLECG», a-t-il précisé.

LEAVE A REPLY