Home Campus Enseignement Supérieur: L’ISSEG de lambanyi lance sa Semaine Scientifique et Culturelle

Enseignement Supérieur: L’ISSEG de lambanyi lance sa Semaine Scientifique et Culturelle

97
0
SHARE

C’est dans une ambiance pleine d’allégresse et de curiosité que s’est ouverte ce lundi, 06 mai 2024, la semaine scientifique et culturelle de l’Institut Supérieur des Sciences de l’Éducation de Guinée. Elle est célébrée sous le thème: quelle éducation pour une Guinée émergente? Cette première journée de lancement a connu une forte mobilisation des étudiants, des Enseignants Chercheurs ainsi que plusieurs invités des marques mais aussi la direction générale de l’institut qui a déployé des gros moyens pour la réussite de cet événement.

Cette  semaine d’intenses activités scientifiques et culturelles connaîtra une série de huit conférences centrées sur la thématique: quelle éducation pour une Guinée émergente ?, trois panels mais aussi des compétitions inter estudiantines en culture générale, débat, slam et autres.  L’idée selon le Directeur Général de l’Institut est d’identifier les problèmes concrets de l’éducation guinéenne et de voir quelles solutions les Chercheurs proposent pour résoudre ces problématiques.

 »Nous avons procédé par appel à candidature pour dire à tous les chercheurs à tous les enseignants chercheurs qui veulent présenter les résultats de leur  recherche qu’on leur offrent ce cadre d’où cette semaine scientifique. Ils peuvent venir présenter leurs résultats de recherche et discuter. Mais on les a cadrés à travers un thème, quelle éducation pour une Guinée émergente ? Donc tous les thèmes qui ont été validés par la commission scientifique sont centrés sur ce thème-là. Donc on attend que ces résultats servent à résoudre des problématiques de l’éducation guinéenne », explique Pr Mamadou Cellou DIALLO.

Pre Fanta TOURE, Conseillère Chargée de l’Enseignement Supérieur au Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation qui a représenté le Ministre Alpha Bacar BARRY, a dans son allocution salué l’organisation de cette semaine qui permettra un partage d’expérience entre les différents Enseignants Chercheurs de Guinée avant d’encourage les Chercheurs à collaborer beaucoup plus pour plus des productions Scientifiques dans notre pays.

Cette semaine Scientifique et Culturelle permet aux Étudiants et au personnel de se réunir et de célébrer la Science et la Culture. L’événement est également l’occasion de promouvoir les valeurs de l’Institution et de préparer les Étudiants aux défis de leur métier qu’est l’enseignement. Les attentes sont donc nombreuses explique Alpha Ibrahima DIALLO, Étudiants en Philosophie dans cet Institut.

 »J’en tirerai beaucoup d’avantages, parce que le thème qui sera abordé au cours de cette semaine rentre directement dans le cadre de ma formation. J’espère voir beaucoup d’intervenants, des conférenciers qui vont bien aborder ce thème. J’ose croire qu’à l’issue de cette semaine je serais mieux outillé en terme de formation. »

Pour lier la parole à l’acte, une première conférence a été animée par Sosthène Jean de Dieu MALETOUNGOU, Ph.D,  Originaire de la Centrafrique sur le thème: « L’école comme champ de pratiques: étude de la pédagogie des enseignants et de l’apprentissage des élèves dans les classes secondaires privées en République de Guinée. Sous la modération de Pre Djeinabou BALDE, Enseignante-Chercheuse de l’Institut Supérieur des Sciences de l’Éducation de Guinée, cet expert a pendant plus d’une heure de temps partagé avec les étudiants l’étude qu’il a mené entre la région de Labé et la capitale guinéenne sur ce thème là.

Dans les recommandations de son étude, le chercheur plaide pour une reconnaissance explicite du rôle clé des enseignants en tant qu’agents pédagogiques d’interface mais aussi pour que  l’Etat travaille avec eux de manière collective et créative pour résoudre la crise actuelle de la scolarisation en Guinée.  Il recommande également une politique nationale de l’éducation plus accueillante à l’égard des valeurs culturelles et religieuses profondément ancrées chez les citoyens guinéens mais aussi l’utilisation des langues nationales comme langues d’enseignement dans les première années de la scolarité.

La journée a été clôturée par la compétition de culture générale qui a vu triompher le département Sciences Humaines et Sociales et celui des Sciences Fondamentales et des APES.

L’évènement qui a débuté ce matin continuera jusqu’au 11 mai et verra plusieurs autres Chercheurs et Chercheures venir présenter les résultats de leur recherche.

MAliou Bah, pour Universite Actu.com