Home Campus Tentative de vol à l’université de Kankan : un étudiant suspendu pour...

Tentative de vol à l’université de Kankan : un étudiant suspendu pour le reste de l’année

166
0
SHARE

Les cas de vol de motos sont devenus récurrents à l’Université Julius Nyerere de Kankan. Décidés à s’attaquer au mal à la racine pour l’éradiquer, les responsables de l’institution ont multiplié les initiatives. C’est dans cette dynamique qu’ils ont décidé de suspendre, pour le reste de l’année universitaire, un étudiant pris en flagrant délit.

Depuis pratiquement un an, la sécurité a été renforcée à l’université de Kankan pour empêcher les vols d’engins roulants et autres cas nuisibles.

C’est dans le cadre de cette lutte que la semaine dernière, Alhassane Condé, étudiant de son état, a été pris la main dans le sac, dans une tentative de vol de moto. Conformément au règlement intérieur, et après une réunion du comité de discipline, le jeune étudiant a été suspendu pour le reste de l’année universitaire.

Selon nos informations, Alhassane Condé est un étudiant du semestre 5, au département Sciences Comptables. Pour Karamo Condé, le chargé de la communication universitaire, « quand cette situation s’est produite, l’autorité a pris des dispositions, puisque les étudiants s’étaient mobilisés pour le lyncher.

Pour sauver sa vie, les services de sécurité ont décidé de le conduire à la gendarmerie. Après tous les protocoles disciplinaires à la gendarmerie, et bien sur la base de règlements, il a été sanctionné conformément à l’article 110 du règlement intérieur de l’université pour un an. Il est exclu pour l’année 2018-2019 ».

Ce cas de voleur pris en flagrant délit n’est pas le premier, si l’on en croit Karamo Condé. « De par le passé, des cas de ce genre ont été gérés. L’année dernière, un étudiant a été traduit devant le Tribunal de Première Instance. C’est le service de la coopération qui représentait le recteur à cette audience et il y a eu des décisions. Et, même cette année, on a constaté des cas de vol sur le campus ».

Il faut retenir que l’accès à l’université est interdit à toute personne étrangère. Les étudiants, enseignants et les membres du personnel doivent se munir de leurs badges pour y accéder. Mais, malgré ces reformes, les autorités continuent d’enregistrer des cas de vol. Autant dire qu’il reste beaucoup à faire

SOW MÔ YAYE pour universitéactu.com

LEAVE A REPLY