Home Campus Week-end Lecture: un espace qui rassemble les jeunes autour du livre

Week-end Lecture: un espace qui rassemble les jeunes autour du livre

13
0
SHARE

L’initiative est d’une jeune journaliste. Elle qui a créé un espace de
rencontre entre jeunes pour la lecture. Appelée ‘’Week-end, lecture’’,
Kadiatou Kouboura Baldé se trouve dans l’ambition d’orienter les jeunes
vers le livre.

L’idée est née d’un constat qui révèle un véritable manque de temps et
d’efforts chez les jeunes pour la lecture. En vue de rassembler ces jeunes
autour du livre, la jeune journaliste a créé ce cadre idéal.
Les séances de lecture se déroulent chaque samedi, d’où l’appellation
‘’Week-end Lecture’’. Ce cadre rassemble plusieurs personnes de différentes
corporations : élèves, enseignants, fonctionnaires, artistes, écrivains et
journalistes. Les lecteurs passent deux heures concentrer sur les livres
dans un espace aménagé et calme, leurs smartphones loin d’eux, c’est cela
le principe.

«La plupart des gens disent qu’ils manquent de temps et cela est lié au
travail à plein temps qu’ils ont dans la semaine. Mais il y a aussi le
cadre de nos maisons qui ne se prêtent pas à une lecture silencieuse.
Lorsque vous décidez de prendre un livre, vous êtes interrompus par le
bruit autour de vous, des visites ou toutes autres choses qui peuvent nous
déconcentrer. Ce qui est encore plus fréquent, ce sont nos smartphones.
Aujourd’hui les téléphones sont devenus les facteurs fondamentaux qui nous
déconcentrent quand nous choisissons d’être en contact avec le livre
physique», souligne l’initiatrice de week-end lecture.

L’abandon de la lecture est visible chez les jeunes apprenants et les
cadres en Guinée, reconnaît Kadiatou Kouboura Baldé. Pourtant, le pays a
abrité l’un des plus grands événements du livre pendant un an : ‘’Conakry,
capitale mondiale du livre’’. Pendant cette période, les bibliothèques et
points de lecture ont été construits dans plusieurs quartiers de la
capitale.

Mais «il faut reconnaître que cet événement a eu moins d’impact chez les
jeunes guinéens. Pour preuve, les points de lectures et les bibliothèques
construits à cet effet ne sont presque pas fréquentés. Il suffit d’y faire
un tour pour se rendre compte du constat», évoque Kouboura.

L’initiative Week-end lecture est devenue un cadre pour les passionnés du
livre, et même ceux qui ont du mal à s’y adonner, raconte la journaliste.
«Si nous ne lisons pas, nous ne saurons pas apporter de solution à nos
problèmes personnels… La particularité de la rencontre est qu’elle se passe
dans un espace libre, calme et adapté à une lecture compréhensible et
instructive».

Week-end lecture a démarré au musée national de Sandervalia, à Kaloum. Mais
la séance à laquelle nous avons participé s’est déroulée au petit musée de
la minière, dans la commune de Dixinn. Le but est de faire profiter
nombreux amoureux de la lecture, d’y participer.

Pour ce faire, quatre séances seront tenues dans chaque commune de Conakry.
Kadiatou Kouboura Baldé a invité les jeunes surtout, à épouser l’idée afin
de faire la promotion de la lecture et des écrivains guinéens.

Fatoumata Diaraye Bah a participé pour la première à cette séance de
Week-end lecture. Avec satisfaction, elle a trouvé du plaisir de se
retrouver dans cet espace de quête de savoir. «Quand je vois une initiative
qui m’amène à me déconnecter du monde virtuel pour me concentrer sur la
lecture et avoir des nouvelles connaissances, je ne vais pas négliger la
chose», rassure la lectrice.

SOW Telico

LEAVE A REPLY