Home News Institut Éducation en Guinée: Dre Diaka SIDIBE dixit: «…la révolution numérique et d’autres...

Éducation en Guinée: Dre Diaka SIDIBE dixit: «…la révolution numérique et d’autres doivent nous faire tirer de très forts enseignements »

108
0
SHARE
Dre Diaka SIDIBE, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation

Le gouvernement guinéen, à travers les ministères sectoriels de l’Éducation, a procédé ce mercredi, 03 août 2022, à l’ouverture des « journées des consultations nationales sur la transformation de l’éducation ». Le coup d’envoi a été donné par le Premier ministre par intérim, Dr Bernard GOMOU, dans un complexe hôtelier à Conakry. C’était en présence des trois ministres du secteur de l’Éducation, des partenaires au développement et plusieurs cadres du gouvernement et des acteurs de l’Éducation.

Ces journées de consultations nationales se tiennent en Guinée en prélude au sommet « Transformer l’éducation », qui se tiendra à New York au mois de septembre prochain sous l’égide des Nations Unies.

Pour la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Dre Diaka SIDIBE, « nos modes de vie, nos façons de penser, de travailler et d’interagir avec nos familles ou nos collègues ont été certainement bouleversés par les crises nombreuses et profondes que le monde entier a vécu ces dernières années. Le réchauffement climatique, les multiples catastrophes naturelles, les pandémies, les crises économiques, la révolution numérique et d’autres doivent nous faire tirer de très forts enseignements ». Et donc, « Notre façon de nous éduquer, d’apprendre et de transmettre le savoir doit forcément être revisitée pour être en phase avec l’évolution, les réalités, ainsi que les défis du monde ».

Universiteactu.com vous propose ci-dessous l’intégralité de son discours:

Excellence Monsieur le Premier Ministre par intérim,

Excellences Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,

Monsieur le Représentant du système des Nations-Unies,

Mesdames et Messieurs les représentants des corps diplomatiques et consulaires en République de Guinée,

Mesdames et Messieurs les partenaires techniques et financiers,

Mesdames et Messieurs les cadres du système éducatif Guinéen,

Distingués Invités, en vos rangs, grades et titres respectifs, tous protocoles observés,

Tout d’abord, permettez-moi de vous souhaiter la chaleureuse bienvenue et vous remercier d’avoir bien voulu répondre à notre invitation à ces journées de consultation.

Dans un monde de plus en plus interconnecté, où le partage de l’information et des pratiques se mutualise de façon ascendante, un sommet des plus importants sera organisé par les Nations-Unies lors de ce mois de septembre 2022 à New York, aux Etats-Unis.

L’année 2022, est sans nul doute, une année propice à la réflexion et à l’amorce de toutes formes de transitions et de transformations profondes et atteignables de nos différentes sociétés.

Nos modes de vie, nos façons de penser, de travailler et d’interagir avec nos familles ou nos collègues, ont été certainement bouleversées par les crises nombreuses et profondes que le monde entier a vécues ces dernières années.

Le réchauffement climatique, les multiples catastrophes naturelles, les pandémies, les crises économiques, la révolution numérique et tant d’autres, doivent nous faire tirer de très forts enseignements.

Tous ces aspects nous amènent à réfléchir et à transformer notre grenier commun qui est l’éducation. Notre façon de nous éduquer, d’apprendre et de transmettre le savoir doit forcément être revisitée pour être en phase avec l’évolution, les réalités ainsi que les défis du monde.

Mesdames et Messieurs, Distingués invités,

C’est dans ce contexte que le système des Nations Unies organise le sommet de l’UNESCO sur la transformation de l’éducation. Cependant, il faut rappeler qu’en guise de préparation de cet important rendez-vous sur l’éducation, un pré-sommet servant de forum inclusif et ouvert, avait déjà été organisé à Paris du 28 au 30 juin 2022.

Le système éducatif Guinéen avait bien été, devrais-je dire, très bien été représenté d’ailleurs, à cet événement. C’est le lieu de féliciter Monsieur le Ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, M. Guillaume Hawing pour avoir brillamment conduit cette délégation au nom de notre pays.

Les résultats ont été détaillés dans le rapport sur les futurs de l’éducation de l’UNESCO publié en Novembre 2021 qui appelait à un nouveau contrat social pour l’éducation.

Pour notre part, dans la déclaration de la délégation guinéenne, plusieurs engagements avaient été pris pour une transformation significative du système éducatif guinéen. II s’agit entre autres de :

-L’élaboration des cartes scolaires communales en vue d’implantation de nouvelles infrastructures scolaires dans les zones défavorisées ;

-le soutien des centres d’éducation communautaires et le développement d’un préscolaire publique dans toutes les régions ;

– le développement des Écoles Régionales des Arts et Métiers qui visent à rapprocher les institutions de formation des techniciens qualifiés des communautés et du secteur privé, la construction des lycées techniques dédiés aux centres de formation technique et professionnelle, le déploiement des Centres d’Apprentissage Post-Primaire et Post-Secondaire et leur valorisation dans le but de favoriser l’apprentissage d’un métier par les jeunes victimes d’abandons scolaires ;

– la poursuite des efforts d’alphabétisation, la diversification de l’offre de formation professionnelle et technique en lien avec les besoins du marché de l’emploi et du travail ;

– la réforme des programmes de formations au niveau universitaire pour mieux les adapter aux besoins du monde du travail, une co-construction de l’ensemble des programmes de formation supérieure ;

– l’expansion du réseau des Universités publiques avec le retour des campus universitaires et leurs équipements ;

– la régulation de l’offre de l’enseignement supérieur ;

– L’augmentation du financement national pour l’éducation et le développement des compétences, ainsi que son accroissement par le biais de mécanismes de financement innovants et d’autres secteurs y compris l’apport du secteur privé ;

– l’amélioration de la coordination et l’alignement de l’aide publique au développement, l’amélioration de l’équité et l’efficacité concrète des dépenses publiques en matière d’éducation, le renforcement du fonds commun couvrant tout le secteur de l’éducation ;

– la poursuite du développement des espaces numériques de travail dans toutes les institutions d’enseignement et de formation ;

– la conception de contenus pédagogiques numériques gratuits, ouverts et de haute qualité ;

– Le recrutement des formateurs et le renforcement de leur formation à tous les niveaux et la mise en place du dispositif d’actualisation des compétences des différents acteurs tout au long de la vie ;

– l’accélération de la mise en œuvre du ProDEG, pour ne citer que ceux là.

C’est donc avec fierté et objectivité, que notre pays, la République de

Guinée, à travers son système éducatif, prendra part à ce sommet sur la transformation de l’éducation à l’échelle mondiale.

Mesdames et Messieurs, distingués invités

Depuis l’avènement du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) avec à sa tête, le colonel Mamadi Doumbouya, Président de la transition, Chef de l’Etat, Chef suprême des armées, les notions de rassemblement et de synergie d’actions sont le leitmotiv et le fer de lance de notre système éducatif.

C’est ainsi qu’en application des recommandations lors d’un Conseil des Ministres, les trois ministères en charge de l’éducation et de la formation sont parvenus à produire, une première ébauche du « Plan Stratégique Triennal’’ couvrant la période 2023-2025. Les travaux pour cette synergie sont en cours.

Monsieur le Premier Ministre par intérim, permettez-moi, très humblement, de dire merci à tous mes homologues en général et en particulier ceux du système éducatif, pour cette nouvelle façon de travailler, de faire et de faire faire, que de jour en jour nous cultivons, pour que nos trois (3) départements ne fassent plus qu’un dans la vision et dans la synergie.

Mesdames et Messieurs,

Vous l’aurez compris ! Ces consultations nationales, en dehors des recommandations du pré-sommet de juin 2022, sont la résultante d’une volonté manifeste de réfléchir ensemble pour notre système éducatif et de porter ensemble notre voix et notre approche.

Pendant ces consultations, nous devrons être capables de mobiliser l’ambition politique, de susciter l’action et de ressortir les pistes de solutions pour une transformation de l’éducation à l’échelle mondiale.

Mesdames et Messieurs,

Avant de terminer mes propos, je voudrais vous inviter à prendre davantage conscience du fait qu’aujourd’hui, nous nous devons de réinventer la façon dont nous apprenons, de redéfinir les nécessités de ce que nous apprenons et de remettre à jour la façon dont nous apprenons et dont nous transmettons le savoir.

Je garde l’espoir que de ces consultations nationales sur la transformation de l’éducation, des pistes de solutions seront trouvées pour le bonheur de nos populations.

Nous devons aller à ce sommet en étant forts de propositions. La Guinée compte sur vous à travers ces consultations nationales.

Ensemble nous ferons mieux et nous ferons plus!

Je vous remercie.

LEAVE A REPLY