Home College Conakry/CEE 2020: Un directeur d’Ecole signale quelques dérapages

Conakry/CEE 2020: Un directeur d’Ecole signale quelques dérapages

999
0
SHARE
Images des candidats au CEE

Comme prévu, l’examen d’entrée en 7ème année a démarré sur toute l’étendue du territoire guinéen avec pour slogan ‘’tolérance zéro’’. Cette année, les candidats affronteront les épreuves dans un contexte de crise sanitaire lié à la pandémie de COVID-19.


En outre plusieurs anomalies ont été constatées par endroit. Mamadou Dian DIALLO directeur du groupe scolaire Hadja Néné Konaté a surtout déploré l’éloignement du centre de certains candidats chez nos confrères de kalenews « les candidats surtout les filles sont des enfants et leur centre est trop éloigné. Ils sont tous nées entre 2000 à 2009, imaginez des enfants qui quittent Cosa pour Sangoyah et Tombolia cela crée de véritables problèmes » indique-t-il.


Autre anomalie constatée, c’est le non-respect du collage des photos sur la carte scolaire « il y a le non-respect du collage des images et d’habitude les cartes étaient remplies manuellement avec le collage mais cette fois-ci les photos ont été scannées avec leurs renseignements donc malheureusement nous avons remarqué certaines images ce sont les garçons à la place des filles alors il y a un inversement » dénonce-t-il.


Ce directeur invite prochainement l’autorité en place, de prendre toutes les dispositions pour ne pas que les candidats rencontrent des difficultés « Je les invite la prochaine fois de mettre surtout les jeunes filles dans des établissements de proximité puisque d’habitude les candidates ou candidats sont mis à des centres de proximité. Cette fois-ci les élèves ont été déployés de Cosa jusqu’à des centres éloignés et cela n’est pas normal, surtout en cette période du COVID-19, d’insécurité et de grande pluie » lance-t-il.


Aminata Sylla élève de la 6ème année souligne que les premières épreuves se sont très bien déroulées et la surveillance était bonne. Toutefois la candidate a signalé un problème « les difficultés qu’on a rencontré, c’est le retard pour la rentrée dans les salles d’examens, il fallait identifier les tables » indique-t-elle.


Dans les différents centres sillonnés par notre reporter, des seaux d’eau de javel sont installés à la rentrée principale et à la devanture des salles d’examens. Toutefois, l’accès aux journalistes n’étaient pas permis.

#Universiteactu.com