Home College ENI de N’Zérékoré : Les Élèves-maîtres décident d’arrêter les cours jusqu’à nouvel...

ENI de N’Zérékoré : Les Élèves-maîtres décident d’arrêter les cours jusqu’à nouvel ordre

232
0
SHARE

Les Élèves-maîtres de l’ENI (Ecole normale des instituteurs) de N’Zérékoré sont en colère. Ce lundi, 14 mars 2022, ils ont manifesté dans les locaux de cette école professionnelle pour protester contre leurs conditions de vie et d’études. Ces futurs enseignants annoncent qu’ils ne reprendront pas les cours tant que les autorités n’auront pas fait face à leurs préoccupations à N’Zérékoré.

Il n’y a pas eu cours ce lundi, 14 mars 2022, à l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) de N’Zérékoré. Les Élèves-maîtres ont barricadé le portail de l’école, empêchant toute entrée et sortie, avant de se rassembler dans la cour pour manifester leur mécontentement. Ils dénoncent notamment le non-paiement de leur bourse d’entretien.

 « Il faut que tout le monde sache qu’ici, à l’ENI de N’Zérékoré, les élèves-maîtres traversent des difficultés. Telle que la dictature des enseignants. Ils nous imposent l’achat des brochures, même si on n’a pas d’argent. Avec la conjoncture économique difficile, on a du mal même à trouver à manger, à payer le loyer et à faire face aux autres besoins.

Nous comptons sur les pécules pour combler certains trous, mais cela bientôt six mois qu’on n’est pas payés. Pourtant, les étudiants de toutes les universités ont reçu leurs pécules, mais nous, on n’a rien reçu jusqu’à présent », a déclaré Ibrahima Sory CAMARA, le porte-parole des manifestants.

En plus du non-paiement de la bourse d’entretien, les élèves-maîtres de l’ENI de N’Zérékoré s’insurgent aussi contre le déroulement des cours dans cette école qui forme des instituteurs. Selon Ibrahima Sory Camara et ses collègues, depuis le début de l’année scolaire, plusieurs enseignants ne viennent pas dispenser les cours.

« Pendant les deux premiers mois, nous n’avons rien fait. C’est au troisième mois qu’on a commencé à étudier. Mais ça aussi, il y a certains enseignants qui ne viennent pas. Ils nous vendent des brochures sans pouvoir être capables de nous expliquer leur contenu. Aujourd’hui, il y a des matières pour lesquelles nous avons des brochures, mais si vous posez des questions aux élèves sur ces matières, beaucoup ne seront pas en mesure d’y répondre.

Tout simplement parce qu’il n’y a pas d’explications. Quand nous prenons le cours de législation par exemple, nous ne savons même pas de quoi il s’agit. Pourtant, c’est quelque chose qui fait partie de la formation. Donc, on se demande pourquoi nous sommes là même », a dit le porte-parole des élèves-maîtres, ajoutant que si leurs revendications ne sont pas prises en compte, « on a décidé unanimement de ne pas suivre les cours jusqu’à nouvel ordre ».

Aux dernières nouvelles, l’inspecteur régional de l’enseignement technique et de la formation professionnelle de N’Zérékoré a envoyé une délégation pour échanger avec les manifestants et essayer de trouver un terrain d’entendre.

Guineematin

LEAVE A REPLY