Home College Aboubacar « Mandela » CAMARA, le parcours inspirant d’un jeune Conseiller de l’Éducation Nationale(Interview)

Aboubacar « Mandela » CAMARA, le parcours inspirant d’un jeune Conseiller de l’Éducation Nationale(Interview)

470
0
SHARE

A 35 ans, Aboubacar CAMARA, communément appelé Mandela est l’un des plus jeunes conseillers au ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation (MEPU-A). Sa nomination, tant attendue, a unanimement suscité un engouement inédit et un immense espoir chez l’ensemble des acteurs du système éducatif guinéen.  Il est, sans nul doute, un des hommes de confiance du Ministre Guillaume HAWING. Notre reporter Mohamed Lamine Touré l’a rencontré pour une interview exclusive sur son parcours scolaire et universitaire, son expérience professionnelle, les circonstances de sa nomination et sa vision pour la refondation de l’éducation nationale.

Mohamed Lamine Touré: Bonjour Monsieur le Conseiller, Aboubacar Mandela CAMARA ! Svp, présentez-vous à nos lecteurs…

Aboubacar Mandela CAMARA : Bonjour Monsieur le Journaliste ! Je suis Aboubacar CAMARA, connu sous le nom MANDELA qui est également mon nom d’auteur. Je suis Sociologue de formation, spécialiste des questions d’éducation, Auteur de plusieurs ouvrages, notamment dans le domaine de l’éducation. Je suis, par ailleurs, enseignant et activiste prometteur et défenseur du droit à l’éducation de qualité pour tous. Depuis le 03 Février 2022, je suis Conseiller Chargé des Questions de Législation Scolaire au ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation (MEPU-A). C’est d’ailleurs, l’occasion pour moi de remercier très sincèrement, Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA, Président de la Transition, Chef de l’Etat ; le Premier Ministre, Chef du gouvernement, M. Mohamed BEAVOGUI et M. Guillaume HAWING pour le choix porté en ma modeste personne afin d’occuper un poste si stratégique pour la « requalification » de l’éducation nationale.

Mohamed Lamine Touré:  Parlez-nous de votre parcours scolaire et universitaire…

Aboubacar Mandela CAMARA : J’ai fait l’école primaire à N’Dindo dans la sous-préfecture de Dounet, à environ 25 KM de Mamou Centre. Le collège au lycée-collège Poudrière (Actuel lycée-collège El hadj Aboubacar DOUKOURE), puis au collège Dounet centre (Mamou); le lycée à l’Aviation (Actuel lycée Ahmed Sekou TOURE). En 2006, je fus orienté à l’Université Général Lansana CONTE de Sonfonia d’où je sortis avec un diplôme de Maitrise (Mention EXCELLENT). Mon thème de mémoire était axé sur ‘’La mobilité professionnelle des déscolarisés de Guinée : cas des commerçants de Conakry’’.

Je suis actuellement inscrit au programme de Master 2 en Gestion des Systèmes Educatifs, Spécialité Formation de Formateurs et de Directeurs d’Ecoles à l’université Internationale de Langue Française, appelée encore Université SENGHOR (Alexandrie/Egypte).

Parallèlement, j’ai suivi environ 100 modules (Education, Leadership, Communication en public, Planification, Montage et Gestion de projets, Vie Associative, …).  Certifié Formateur par la Jeune Chambre Internationale (JCI), IFC/Banque Mondiale et Microsoft Innovative Educator.

Mohamed Lamine Touré: Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel et de votre engagement civique ?

Aboubacar Mandela CAMARA : Oui bien sûr ! J’ai commencé à servir notre nation depuis l’âge de 22 ans en qualité d’enseignant au secondaire (Professeur chargé des cours de français et d’ECM), puis Enseignant-Chercheur dans plusieurs écoles et universités privées, consultant en éducation (médias nationaux et internationaux, ONG, Ecoles,…) et conférencier sur des questions d’éducation et de citoyenneté active.

Passionné d’éducation, je suis auteur d’environ 150 analyses et de 05 ouvrages dont 04 sont déjà publiés à savoir :

  • Le système éducatif guinéen de 2009 à nos jours : diagnostic et solutions
  • L’éducation en Guinée : le regard d’un citoyen engagé
  • République de Guinée : la paix est possible
  • L’éducation en Guinée : Ma vision pour une nouvelle école.

Côté engagement civique, je fus soit fondateur, soit membre influent de plusieurs organisations de la société civile, notamment :

  • Save My School (Fondateur et coordinateur)
  • Observatoire Citoyen du Système Educatif Guinéen (président)
  • La Voix Du Peuple (Membre)
  • Mobilisation Citoyenne pour Sauver l’Ecole Guinéenne (membre fondateur)
  • Jeune Chambre Internationale Universitaire Conakry Trésor (membre fondateur, vice-président exécutif en 2016)
  • Jeune Chambre Internationale Conakry Lumière (membre fondateur, Past-président)
  • Institut National de Formation de la JCI Guinée (Directeur National de Janvier 2021-Février 2022)
  • Etc.

A noter qu’au moment de ma nomination au Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation, j’étais Gérant d’un cabinet de formation, d’études et de conseils principalement dans le domaine de l’éducation. J’aidais, surtout, les écoles à améliorer leur mode de gouvernance et les enseignements-apprentissages.

Mohamed Lamine Touré: Quelles sont les touches que vous comptez apporter au cabinet du MEPUA pour la qualification de l’éducation nationale ?

Aboubacar Mandela CAMARA : Sous le leadership de Monsieur le Ministre, Guillaume HAWING et conformément à la vision du CNRD ainsi que celle du gouvernement, nous comptons instaurer une nouvelle orientation à l’école guinéenne grâce à une nouvelle boussole à savoir : LE MERITE.

Nous voulons promouvoir le mérite dans toutes les concessions scolaires et au sein de l’administration scolaire. Cela demande une règlementation et une moralisation de la vie scolaire, la rigueur, l’intégrité et le travail acharné.

C’est dans cette optique que le Président de la Transition, Chef de l’Etat, Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA, a instituer la ‘’Semaine Nationale du Mérite Scolaire’’ (SENAMSCO).

Nous comptons également réviser et adapter tous les textes règlementaires de l’enseignement pré-universitaire et l’alphabétisation (code de conduite, manuels de procédures, règlements généraux des examens,…).

La « refondation de l’Etat » prônée par le CNRD et son Président est tributaire de la refondation de l’éducation, elle-même, tributaire d’une bonne réglementation à travers des textes législatifs et juridiques fiables.

Telle est notre raison d’être en qualité de Conseiller Chargé des Questions de Législation Scolaire. Nous ne ménagerons aucun effort pour être à la hauteur des nombreuses attentes.

Ce qui reste clair, nous sommes une équipe, nous décidons ensemble et nous agissons ensemble sous le leadership efficace et l’esprit managérial de Monsieur le Ministre, Guillaume HAWING pour la qualification de notre système éducatif, gage certain de tout progrès.

Vous savez, je suis le tout premier de l’histoire de mon village à atteindre ce niveau dans l’administration au prix de multiples sacrifices (travail acharné, endurance, privation,…), il me faut donc continuer à travailler très dur non seulement pour mériter la confiance du Chef de l’Etat, du Premier Ministre et de mon Ministre ; mais aussi et surtout, pour pouvoir inspirer des dizaines de générations, notamment les enfants issus de familles modestes comme moi. L’origine sociale ne doit plus être un motif d’échec scolaire. Si vous travaillez très dur, vous irez très loin.

Mohamed Lamine Touré: Parlez-nous des circonstances de votre nomination. Comment avez-vous connu le Ministre Guillaume qui vous a proposé au poste de Conseiller ?

Aboubacar Mandela CAMARA : En âme et conscience, je ne connaissais pas le Ministre Guillaume avant sa nomination au département de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation. Quand même, je lui voyais sur les réseaux sociaux faire des démonstrations en Mathématiques dans les écoles ou lors des conférences. Après sa nomination, je me suis intéressé à son parcours et à sa vision sur l’éducation. Je lui ai rencontré une fois courant novembre 2021, nos échanges portaient sur la problématique de la formation des formateurs. Il m’a très bien accueilli et il était très attentif tout au long de notre entretien. A la fin, il m’a juste dit « nous travaillerons ensemble ». Mais, nous n’avons pas parlé de poste au sein de son cabinet.

Il continua, d’après lui, à mener des enquêtes sur moi. C’est le jour de ma nomination qu’il m’a appelé, très tôt le matin en me disant qu’il me contactera. Le soir, à 18h, il m’a également appelé pour me demander de lui trouver urgemment au bureau. Ce qui fut fait. Vous connaissez la suite !

Je ne cesserais jamais de lui remercier de m’avoir donné l’opportunité, sans même me connaître, de servir notre chère nation à un tel niveau en qualité de haut cadre et un de ses plus proches collaborateurs ; à travers lui, je remercie une fois encore le Premier Ministre, Chef du Gouvernement mais aussi et surtout, le Premier Magistrat du pays, Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA, Président de la Transition, Chef de l’Etat.

Que Dieu les préserve longtemps et qu’Il les guide sur le droit chemin afin de sortir notre cher pays de l’ornière. Amen !

Mohamed Lamine Touré: Merci et bonne chance à vous, Monsieur le Conseiller !

Aboubacar Mandela CAMARA : A moi de vous remercier pour l’opportunité que vous m’avez offerte. Surtout, nous comptons sur l’accompagnement de toutes et de tous y compris la presse. Ensemble, nous parviendrons à doter la Guinée d’un système éducatif de qualité pour tous.

Merci infiniment !