Home College Cas d’Enseignants dont les salaires ou primes sont omis : « qu’on...

Cas d’Enseignants dont les salaires ou primes sont omis : « qu’on les rétablisse dans leurs droits » (Kadiatou BAH)

406
0
SHARE
Kadiatou BAH,Secrétaire Générale de Syndicat Libre des Enseignants Chercheur de Guinée ( SLECG)

La Secrétaire Générale du SLECG, Dame Kadiatou BAH s’est prononcée, ce samedi, sur la situation des Enseignants qui n’ont pas retrouvé leurs salaires ou leurs primes d’incitation sur les bulletins de paie de fin janvier 2021.

Dans un court entretien avec nos confrères de Mosaiqueguinee.com, elle a appelé le gouvernement à rétablir les concernés dans leurs droits, le plutôt que possible.

« Si les Enseignants dont les salaires et primes ont été omis sont effectivement en situation de classe, qu’on les rétablisse dans leurs droits. Nous demandons au gouvernement de faire en sorte qu’il n’y ait plus du bruit dans les concessions scolaires. A nos collègues qui sont dans cette situation, nous leur demandons de réunir leurs dossiers pour qu’on régularise définitivement leur situation », a-t-elle déclaré.

Puisque les primes d’incitation sont payées dans la dynamique d’encourager le personnel enseignant, Dame Kadiatou BAH a invité le gouvernement à rehausser les primes de fonctions des encadreurs que sont les directeurs et responsables d’Écoles.

« Les chefs d’établissement, bien que certains ne soient pas en situation de classe, mais ils travaillent d’arrache-pied pour le bon fonctionnement de nos concessions scolaires. A cet effet, il faudrait que le gouvernement accepte de rehausser leurs primes de fonctions et nous le demandons humblement », a sollicité la responsable syndicale.

Enfin, elle a invité le gouvernement à rouvrir les négociations conformément au protocole d’accord du 28 janvier 2020, en vue de la mise en place d’une commission de veuille (gouvernement, syndicat), afin de prévenir et éventuellement pallier toutes les crises qui minent le secteur de l’Éducation

LEAVE A REPLY