Home Campus ISAU:  La vulgarisation des Textes Juridiques de l’Enseignement Supérieur au menu d’un...

ISAU:  La vulgarisation des Textes Juridiques de l’Enseignement Supérieur au menu d’un Atelier de Restitution

261
0
SHARE

Ce samedi, 08 juin 2024, la Direction Générale de l’Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme à organisé un atelier de présentation de la Loi L/2023/0016/CNT/ portant statut particulier des Institutions d’Enseignement Supérieur et des  Centres de Recherche Scientifique de Documentation et d’Information. L’objectif de cette rencontre est de mettre à la disposition du personnel de l’Institut le contenu de cette loi adoptée par le Conseil National de la Transition en 2023. L’occasion a été mise à profil pour discuter des insuffisances de cette loi qui ne tient pas en compte du statut de cet Institut mais aussi de faire des plaidoiries pour la prise en compte du Statut particulier de l’Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme (ISAU).

Cette vulgarisation des textes juridiques régissant l’enseignement supérieur s’inscrit dans le cadre des réformes entreprises par le Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation justifie à l’entame Paul Sekou YARADOUNO, Conseiller Juridique Adjoint du MESRSI. Selon lui, qui parle de la gouvernance, parle de la maîtrise des textes régissant les différentes Institutions d’Enseignement Supérieur pour cela il est important qu’un cadre qui gouverne bien comprenne les textes statutaires d’où l’organisation de cet atelier de vulgarisation.

 »L’essentielle de cette vulgarisation, c’est d’outiller les cadres à tous les niveaux: les enseignants chercheurs, la direction… pour qu’ils comprennent la nécessité de comprendre la portée juridique des textes que le ministère est en train d’adopter et à date les textes adoptés, publiés et disponibles. L’idée  c’est vraiment la compréhension, l’appropriation. Outiller chacun dans la mise en œuvre effective  des missions propres à chaque service ou à chaque institution d’enseignement supérieur  », explique t-il.

Si la vulgarisation de ce texte est un point positif, au cours des différentes discussions qui ont eu lieu pendant cette rencontre , les responsables de l’institution ont relevé quelques problèmes.

 »Dans ce texte, nous nous avons énormément de problèmes. Mais ces des problèmes qui peuvent être réglés. Nous nous sommes une institution de formation thématique. Nous sommes une institution spécialisée. Notre mission, c’est de former des architectes et des urbanistes mais vous allez remarquer avec certains textes par exemple l’arrêté 108, qui limite les heures supplémentaires annuelles à 240 heures dans notre système, pour former un architecte nous ont peut au delà de 500 ou 600 voire même 1000 heures supplémentaires », se plaint Pr Siné DIAKITE, Directeur de l’Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme.

C’est pourquoi Omar SYLLA, Participant et Chargé de Cours d’Architecture et d’Urbanisme dans cet Institut plaide pour l’adoption d’un Statut particulier pour l’Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme.  »Je pense qu’il faut mettre en place une commission ad hoc qui va venir siéger pour quelques temps à l’ISAU afin de pouvoir remonter toutes les informations concernant notre institution. »

SOW Telico et MAliou Bah, pour Univ Actu.com