Home Campus Journée du 8 Mars: UGLC-SC organise une conférence sur l’autonomisation des femmes...

Journée du 8 Mars: UGLC-SC organise une conférence sur l’autonomisation des femmes et filles

360
0
SHARE

A l’occasion de la Journée Internationale des droits de la Femme (JIF), célébrée chaque 08 mars, la Chaire Genre de l’UGLC-SC a organisé ce vendredi 08 Mars 2024 une conférence ayant pour thème :  »L’autonomisation des filles et femmes ». Les femmes et les autorités de cette université se sont fortement mobilisées à l’amphithéâtre Djibril Tamsir NIANE pour offrir à cette conférence toute sa splendeur.

La question de l’équité et de l’égalité des sexes étant une préoccupation fondamentale des autorités de cette institution, cette conférence a permis d’offrir une tribune de réflexion sur l’autonomisation des filles et femmes. Cette année un accent particulier a été mis sur l’autonomisation des femmes chargées de la salubrité, de l’hygiène de l’UGLC-SC : une manière de promouvoir le genre dans toute sa dimension.

« Le genre c’est à la fois les femmes, les hommes, les personnes âgées, les personnes en situation de handicap. Bref les personnes vulnérables. Cette conférence est très particulière, car les communications ont été faites non seulement en français mais aussi en langues nationales, une manière pour nous de montrer aux femmes balayeuses qu’elles ne sont pas exclues du débat et qu’elles méritent d’être autonomisées », soutient TOUNKARA Cissé, Directrice de la Chaire Genre de l’Université.

Cette conférence débat animée par Dre Aminata DIALLO, Première Femme Docteure en Droit Islamique, ainsi que par ses consœurs Dre Safiatou DIALLO, Mme Aissatou BAH et Aissata Sabana DIALLO, toutes Enseignantes Chercheures à l’Université de Sonfonia, a permis d’exposer les défis liés à l’autonomisation de la fille et de la femme guinéennes.

« On a surtout insisté sur l’autonomisation des femmes qui nous aident pour notre environnement, qui nous aident à mieux vivre ici. On a aussi expliqué aux enseignants l’importance de la scolarisation des petites filles. On a aussi proposé des méthodes pour autonomiser les femmes de ménage. En leur donnant des outils par exemple afin d’empêcher qu’elles jettent les ordures partout. On peut autonomiser toutes les femmes », explique Dre Aminata DIALLO.

« Je précise d’abord que le 08 mars n’est pas une fête mais plutôt une journée de promotion ou de réflexion sur les droits de la femme. Les balayeuses font un travail très important qu’on ne doit plus négliger, car ailleurs c’est un travail bien payé et considéré et que l’on trouve difficilement. Vous pouvez déposer vos dossiers et attendre pendant des années pour pouvoir le décrocher », ajoute Dre Safiatou DIALLO.

Les Femmes Balayeuses de cette Université, par le témoignage de Mme Mabinty BANGOURA, se sont réjouies de cette initiative des autorités Universitaire qui va dans le sens de l’amélioration de leur condition de vie avant de les appeler à continuer sur cet élan afin d’atteindre l’objectif qu’elles se sont fixé qui est d’autonomiser les femmes et filles de cette Institution. 

Le représentant du Recteur lors de cet événement a renouvelé les mêmes engagements. « Le Recteur de l’université, le professeur Daniel Lamah, m’a demandé de transmettre son message d’encouragement de félicitations aux dames et que toutes les activités qui sont en cours vont conduire à aider à autonomiser les dames et pour exprimer  son engagement à les accompagner », déclare Pr Alia DIABY après avoir fait un discours plein de sens en soussou. 

Cette cérémonie s’est terminée par une remise de cadeaux offerts par le Recteur à 20 Femmes, marquant encore toute la particularité de cette  célébration à l’Université Général Lansana CONTE de Sonfonia-Conakry.

SOW Telico