Home News Institut Boké: L’ISMG tient son premier colloque international en mines et société

Boké: L’ISMG tient son premier colloque international en mines et société

313
0
SHARE

Le premier colloque international en mines et société (CIMS) de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké (ISMGB) a démarré ce vendredi 20 mai 2022,  à l’hôtel Rio Nunez de Boké, sous le thème central : »exploitation minière et développement durable, un enjeu majeur pour une Afrique émergente ». Durant trois jours, les participants venus de plusieurs pays vont échanger sur l’impact des mines dans les sociétés.

La République de Guinée pour sa grande réserve de ressources minières occupe une place importante dans le monde, mais ces citoyens peine toujours à bénéficier des retombées. Mais l’heure a-t-elle sonné ? En tout cas les nouvelles autorités veulent changer de paradigme. Et l’ISMB ne veut pas être en marge de cette transformation positive. C’est pourquoi elle décide pour une première fois  d’organiser ce colloque.

Dans son discours d’ouverture, le Directeur Général de cet Institut après avoir exprimé toute sa satisfaction de voir se dérouler en République de Guinée et plus précisément à Boké au compte de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie cet évènement et de transmettre les vives félicitations de Madame la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Dre Diaka SIDIBE et de tout le Gouvernement guinéen pour les efforts louables consentis par les participants dans le cadre du renforcement des acquis de l’Institut à travers les coopérations internationales en faveur de sa transformation complète en Centre d’excellence Mine et Société, a rappelé que le développement harmonieux de la science et de la technique serait impossible, si l’homme ne procédait pas à l’extraction des minéraux utiles qui constituent de nos jours la base sur laquelle s’appuie le progrès technologique du monde actuel.

«C’est pourquoi, l’exploitation minière devient primordiale au développement de  tous les autres secteurs économiques de notre société. L’Afrique  représente le continent  à forte vocation minière avec plus de 30% des réserves mondiales de minerais stratégiques pour l’économie mondiale. Aujourd’hui, concilier l’industrie minière et les exigences d’un développement durable, représente un défi  important pour l’ensemble des parties prenantes des projets miniers. La problématique de cet enjeu mondial résulte de : la nature non renouvelable des ressources minières; leur répartition géographique inégale à travers le monde; Des impacts qui touchent l’HOMME, les écosystèmes et les autres ressources naturelles (eau, sol,  air et biodiversité). Mieux connaître ces impacts, prévenir et gérer ces risques devient désormais, indispensable pour l’évolution des projets miniers vers un modèle de «cycle de vie», qui intègre tous les paramètres d’une exploitation minière responsable», indique Dr
Daouda KEITA.

A en croire le DG l’ISMGB, avec un sous -sol riche et varié en ressource minière, la Guinée est parmi les pays africains qui tirent l’essentiel de son économie dans les activités minières et sachant que ces intenses activités minières contribuent significativement à l’amélioration des conditions de vie des populations, mais toute fois elles entrainent une dégradation importante de l’environnement et la vie sociale des communautés.

«Ce développement rapide de l’industrie extractive en Afrique mérite une attention soutenue et mérite une implication dans les différents pays concernés ; des Enseignants chercheurs et chercheurs pour favoriser la découverte des techniques et méthodes qui favoriseraient une exploitation minière responsable et durable. C’est dans cette optique et dans les perspectives d’apporter notre contribution à la recherche des solutions à ce défi mondial que l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké avec l’appui de son Centre Emergent Mine et Sociétés, organise son premier colloque international sur le thème ‘’Exploitation minière et développement durable, un enjeu majeur pour une Afrique Emergente’’. On perçoit alors les efforts énormes que nous devons déployer pour atteindre «la vie en harmonie avec la nature» tant souhaitée », souligne-t-il.

En organisant ce colloque, premier du genre dans la sous-région, la République de Guinée à travers l’ISMGB voudrait partager avec les cadres des Institutions de la sous-région et le reste du monde, sa modeste expérience en matière de gestion et d’exploitation des ressources minières ainsi que la conservation de la  biodiversité et des services écosystémiques, confie Dr Daouda KEITA.

«Ce colloque vient donc à point nommé pour permettre de nous approprier les méthodes et outils de valorisation de nos ressources minières, de la diversité biologique et d’appréhender avec justesse les impacts des mesures incitatives que nous mettons en place pour accélérer le développement socio-économique. Je vous invite donc plus particulièrement à une attention soutenue aux travaux de ces trois jours de formation, à restituer, une fois de retour dans vos pays, les enseignements appris pour une plus large appropriation des connaissances acquises au niveau national; à vous engager
individuellement et collectivement à mobiliser les ressources
nécessaires à la réalisation des études et à l’amélioration des
connaissances en matière d’évaluation économique et d’exploitation des gites minéraux, de la biodiversité et des écosystèmes»,
a lancé le DG
de l’ISMGB.

Envoyé Spéciale: SOW Telico

Tel: 622 98 10 01

LEAVE A REPLY