Home Campus Allemagne/Améliorer l’indice de la gouvernance Universitaire: 30 Enseignants-Chercheurs guinéens en formation modulaire

Allemagne/Améliorer l’indice de la gouvernance Universitaire: 30 Enseignants-Chercheurs guinéens en formation modulaire

346
0
SHARE

Le projet INDIGO (Internationalisation et Développement des Indicateurs pour une meilleure Gouvernance de l’Enseignement Supérieur guinéen) est un projet structurel financé par l’Union Européenne et lancé en février 2020 à Paris.

Le projet INDIGO est la suite d’un ensemble de problèmes liés au bon fonctionnement des Institution d’Enseignement Supérieurs guinéen notamment : 

  • une insuffisance globale en matière d’instances de gouvernance et de démarche qualité ;
  • un manque de vision stratégique claire, de documents cadres et d’indicateurs pour le pilotage des institutions ;
  • un manque d’évaluations en lien avec la mise en œuvre d’une démarche qualité ;
  • des personnels ayant des difficultés pour assurer le pilotage et la gestion des activités dans les universités.

 Malgré les effets négatifs de la pandémie, le COVID-19, les partenaires n’ont pas désarmé pour mener à bien cet ambitieux projet structurel.

Après le lancement à Paris, Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation et l’Agence National d’Assurance Qualité (ANAQ) ont posé le diagnostic de notre système d’enseignement supérieur. A la suite de ces travaux, l’ensemble des acteurs s’est retrouvé à l’Université Koffi Anan de Guinée en  …..2021. L’objectif de cette rencontre était de préparer les plans d’action des IES dans le cadre de la mise en place des plans d’action des projets d’établissement et leur opérationnalisation.

Depuis le 6 novembre 2021, une équipe de 30 enseignants-chercheurs et encadreurs venus du Ministère, de l’ANAQ, de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, de l’Université Gamal Abdel Nasser et de l’Université Kofi Annan de Guinée est à Francfort Oder (Université Européenne de Viadrina), une équipe de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbone (Coordinatrice du projet), une équipe de l’Université de Liège et une de l’Université de Viadrina pour une formation modulaire. Les trois IES guinéennes présentes profiteront de l’occasion pour finaliser leur projet d’établissement. Quant à la formation modulaire, elle a débuté ce lundi 7 novembre et couvrira toute la semaine. La restitution de cette formation est prévue à Conakry au mois de décembre.

Il faut rappeler qu’une bonne partie des IES guinéennes sont visées par le Projet. A la fin, on s’attend à l’amélioration du pilotage interne des EES guinéens, à la mise en place de structures de gouvernance avec une représentation interne et externe, au lancement d’une dynamique d’entrainement vis-à-vis des universités de province qui ont été pressenties pour devenir les futurs « pôles d’excellence » du système d’enseignement supérieur guinéen aux côtés des partenaires impliqués à part entière dans le projet mais aussi au renforcement des compétences des dirigeants et des personnels (académique et administratif) des universités et des personnels des autorités publiques.

#Universiteactu.com

LEAVE A REPLY