Home Formation Professionnelle Guinée/Éducation : Vers la réception de 10 tonnes de livres en N’KO...

Guinée/Éducation : Vers la réception de 10 tonnes de livres en N’KO en provenance de l’Egypte

715
0
SHARE

Au décès de Solomana KANTE, inventeur du N’ko, le 14 avril 1949 à Bengarvi en Côte d’Ivoire,, la centaine d’œuvre qu’il a produite était manuscrite, mais depuis 2005 le N’ko fait du progrès dans le numérique. Et ce sont ses Élèves qui ont continué à embellir son œuvre, en premier lieu Kaba Mamadi DIANE, actuellement en Egypte. Ces livres ont été multipliés par des auteurs. A ce jour, le nombre d’ouvrages en N’ko se chiffre à plus de 20 000 exemplaires. C’est du moins ce que nous a relaté Moussa Baladou DIALLO, Vice-Président du réseau Central de l’Alphabet N’ko au cours d’un entretien qu’il a accordé nos confrères de school224.

A l’en croire, le monde scientifique n’a connu le N’ko qu’après la publication par Kaba DIANE, de tous les ouvrages de son maître. « En 2005 l’UNESCO a reconnu le N’ko en finançant un projet d’alphabétisation ici même en Guinée, avec « iqra N’ko ». Plus tard en septembre 2005 le consortium unicode a décidé d’intégrer le N’ko dans tous les outils informatique lors de leur assemblée générale à Paris. Ainsi, le n’KO a été intégré dans les outils de dernière génération qui sont venus sur le marché : En 2016 il y a eu des tablettes N’ko, mais bien avant cela en 2015 il y a eu des téléphones N’ko. Mais après En 2017, l’ukrainien Robert Tchaq à créer un convertisseur, parce-que le système n’arrivait pas à reconnaître les polices Pré-Unicode, donc il a pu créer un système qui a permis de traduire tout les anciens outils en outils après Unicode ».

Poursuivant, il se félicite de la création d’applications permettant de nos jours de faire des recherches automatiques sur le dictionnaire N’ko, accessible sur playstore. « Avant il fallait faire des recherches manuelles; donc cela a accéléré la recherche, actuellement si tu veux lire un livre tu n’as pas besoin du dictionnaire, tu peux le télécharger. Ce qui signifie que le N’ko est entré dans le monde numérique avec les applications. Aujourd’hui la dernière information est qu’il y a déjà 10 tonnes de livres qui sont déjà arrivés au port en provenance de l’Égypte, ils sont en train d’être débarqués » précisant que parmi ces livres, il y a un dictionnaire visuel permettant aux enfants de s’initier en N’ko, mais aussi des livres de la 1ère année à la 6ème année transcrit en N’ko.

A noter que la remise de ces livres s’est tenue ce 6 février 2021 dans la salle Malick CONDE de l’Université Koffi Annan de Guinée, qui est la seule Université à avoir validé le N’ko. Il va mobiliser de grands adeptes du N’ko dont le Professeur Famory CAMARA qui a fait 120 ouvrages en N’ko en 4 années, et Mamadi DIANE, tous originaire de Kankan.