Home College Conakry/Kaloum: Les élèves du Lycée-collège 28 septembre ont repris les cours à...

Conakry/Kaloum: Les élèves du Lycée-collège 28 septembre ont repris les cours à l’école primaire de Tombo 1

117
0
SHARE

Près d’un mois après l’incendie survenu au dépôt central d’hydrocarbures de Coronthie, les cours ont repris dans la commune de Kaloum, où certaines écoles ont été sérieusement endommagées par la déflagration. Après deux pauses forcées, liées au manque de carburant et aux difficultés de se déplacer, les élèves ont repris les cours ce lundi, 15 janvier 2024. Les élèves du Lycée-collège 28 septembre de Coronthie ont été déplacés vers l’école primaire de Tombo 1 où ils vont continuer à suivre les cours en attendant la réparation des dégâts causés par l’explosion.   

Au Lycée-collège du 28 septembre de Coronthie, l’école la plus impactée par l’incendie de décembre, les élèves ont été recasés à l’école primaire de Tombo 1. Pour Aboubacar TOURE, proviseur dudit établissement, les cours ont bien repris sur place. Mais, il soulève quelques manquements auxquels ils font face sur ce nouveau site.

« Vous savez, après l’incendie du dépôt de Coronthie, le lycée-collège 28 septembre a été fortement impacté. Les autorités à tous les niveaux ont décidé de délocaliser notre établissement à Tombo 1. Nous sommes dans les meilleures conditions aujourd’hui à Tombo 1, et les cours ont effectivement repris. Ici, il y a beaucoup plus de salles de classe. On a 24 salles de classe contre 16 de l’autre côté. Là-bas, c’était de la double vacation. Ici, si on a les tables-bancs, on peut arrêter le roulement. Mais on continue à rouler parce qu’on n’a pas de tables bancs. C’est certaines tables bancs du 28 septembre qu’on a transféré sur place ici. Du côté des enseignants, rien n’a changé, même l’emploi du temps des professeurs », a expliqué le proviseur.

Toutefois, Aboubacar TOURE a apporté des précisions sur d’autres difficultés auxquelles ils font face à l’école primaire Tombo 1. « Il y a quand même quelques manquements à relever ici : les tableaux ne sont pas à la hauteur, il y a des petits tableaux, et par endroits, gâtés. Mais les autorités ont décidé de corriger ça le plus vite que possible. Le ministre Guillaume Hawing a toujours œuvré pour le changement du système éducatif. Il a promis de réhabiliter ou de reconstruire le Lycée-Collège le 28 septembre, et nous sommes convaincus que d’ici la fin de l’année, il va le faire », a-t-il laissé entendre.

Au quartier Almamya, toujours dans la commune de Kaloum, se trouve le collège Château d’eau. Considérée comme l’une des plus vieilles écoles de Conakry (1915), ce collège n’a pas été épargné par les conséquences de cet incendie. Mais contrairement au Lycée-Collège 28 septembre, le collège a pu recevoir des élèves, en dépit de l’état des plafonds et de quelques vitres, endommagés. Selon Abdoulaye DAMBA, principal du collège Château d’eau, tout se passe normalement.

« Comme plusieurs écoles impactées par l’incendie du dépôt d’hydrocarbures, le collège Château d’eau avait aussi enregistré quelques dégâts matériels. Mais chez nous, l’impact est mineur par rapport au lycée collège 28 septembre. C’est le cyber qui a été beaucoup plus touché et quelques habitations. Les plafonds du 2ème étage et les vitres du 1er étage qui ont été touchés. Le lieu le plus touché c’est le cyber de l’école où les ordinateurs ont été endommagés. Les cours ont repris dès après le petit congé de décembre, c’est-à-dire le 2 janvier 2024. Après la reprise, certains élèves venaient et d’autres ne parvenaient pas à rallier l’école pour manque de carburant. C’est pourquoi, l’État, étant un grand visionneur, a décidé de mettre tout le monde en congé technique. Aujourd’hui, le problème de carburant étant plus ou moins résolu, les enfants sont là, et comme vous le savez, le 15 janvier était déjà programmé pour la composition. Effectivement, les élèves programmés pour ce jour, sur 244 élèves convoqués, 231 ont répondu présent », a fait savoir le principal.