Home Campus Université Labé : Première édition de la journée porte ouverte au service...

Université Labé : Première édition de la journée porte ouverte au service Pôle Vie

70
0
SHARE

Ce Lundi, 27 mai 2024, s’est déroulé la première édition de la journée portes ouvertes au service Pôle Vie de l’Université de Labé, sur le thème « Entreprendre et étudier ». Cet événement a réuni de nombreux étudiants, enseignants et entrepreneurs de la région.

Introduisant la cérémonie en sa qualité de modérateur de la rencontre, le chargé de la communication de l’Université de Labé, Oscar OUENDOUNO, s’est félicité de la disponibilité des panélistes venus partager avec les participants leurs riches expériences et donner des orientations intéressantes sur l’avenir de l’étudiant, pendant et après sa formation.

« Vous avez tellement de chance d’avoir cette opportunité, à travers le déplacement de ces personnalités comme panélistes venus partager leurs expériences et donner des orientations sur l’avenir de l’étudiant, pendant et après ses études. C’est en cela que cette journée portes ouvertes a tout son sens, parce que l’initiative nous donne des orientations sur notre cursus académique et sur ce que nous voulons faire ou ce que nous pouvons faire pendant que nous étudions. A l’Université de Labé, parfois, on paye de l’argent pour suivre des conférences qui se passent soit à Paris ou ailleurs, au bénéfice de nos étudiants. Certains étudiants qui sont là peuvent en témoigner. C’est pour vous dire combien c’est important d’écouter les gens qui se déboursent pour venir partager des savoirs, des connaissances et des expériences avec nous » a indiqué Oscar OUENDOUNO aux étudiants.

Parmi les panélistes, on retrouvait le recteur de l’université, le Dr Mohamed Chérif SOW, qui a souligné l’importance pour les jeunes de concilier études et entrepreneuriat. Il a encouragé les étudiants à développer leur esprit d’initiative et à saisir les opportunités qui s’offrent à eux.

 « Il y a un statut national aujourd’hui qui va donc vous dégager du temps pour travailler et étudier à la fois. Et à l’Université toutes les dispositions aussi seront prises pour accompagner les jeunes parce que l’entrepreneuriat fait partir de la formation. C’est une composante vraiment de la formation. Tout ce qui reste à faire c’est de travailler. Je pense que si vous travaillez dure, il n’y a aucune difficulté à concilier « étudier et entreprendre » parce que c’est la voie privilégiée pour vraiment s’en sortir après le diplôme » a-t-il expliqué avec force argument.

Abdoulaye DIALLO, entrepreneur bien connu en Guinée, a partagé son expérience et ses conseils avec les participants. Il a insisté sur l’importance de la persévérance et de la créativité dans le monde de l’entreprenariat.

« Dans la vie il y a toujours des choix à faire. Dans le domaine de l’entrepreneuriat, on est dans un monde où pour tout le monde tout est difficile, tout est impossible. C’est possible de réussir en Guinée, parce qu’aujourd’hui il y a beaucoup de dispositions qui sont mises en place par l’Etat pour accompagner les entrepreneurs. Pour accompagner, il faut avoir une vision, une politique. Cette vision existe, cette politique existe. Lorsque vous allez à l’APIP, en 72 heures, vous avez votre entreprise qui est en ligne. Ce qui est un grand atout. Avant, pour le faire, ce n’était pas évident. Pour réussir dans l’entrepreneuriat, il faut d’abord avoir l’information. Et l’information, vous l’avez de plusieurs manières. Les réseaux sociaux vous offrent beaucoup d’opportunités. Pour être entrepreneur, il faut savoir ce qu’on veut. Lorsque vous ne savez pas ce que vous voulez vous ne pourrez pas entreprendre. En tant que jeunes, vous allez décider. Vous avez ce qu’on appel un rêve. Pour concrétiser ses rêves, il faut avoir de l’énergie, une énergie débordante… » a-t-il conseillé.

Dame Diamilatou DIALLO, responsable de l’Agence de Promotion des Investissements Privés de Labé, a, quant à elle, expliqué les différents dispositifs d’aide aux jeunes entrepreneurs mis en place par l’APIP. Elle a encouragé les étudiants à se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat et à bénéficier de ses soutiens.

« Pour formaliser votre entreprise à l’APIP actuellement on ne vous demande pas beaucoup de choses. Il suffit juste de savoir vos activités, d’avoir votre certificat de résidence, votre extrait de naissance ou pièce d’identité, avoir 2 photos d’identité et une somme de 212.500 francs guinéens. C’est cette somme qui fait perdre à beaucoup d’entrepreneurs des millions, parce que, pour eux, ils peuvent contourner l’Etat en se cachant. Si vous voulez vraiment travailler et bénéficier des opportunités qui s’ouvrent à vous, vous devez forcément formaliser votre entreprise. Les opportunités qui sont liées à la formalisation peuvent être la reconnaissance de l’Etat comme en tant qu’entreprise formelle, la possibilité de participer à des concours nationaux et internationaux, la possibilité d’avoir des contrats avec le RCCM et le code NIF, parce que maintenant il y a des partenaires qui n’acceptent pas de travailler avec une entreprise qui n’est pas formalisée » a-t-elle précisé.

Ces journées portes ouvertes sont très importantes, car elles permettent aux étudiants de découvrir de nouvelles perspectives professionnelles et de rencontrer des acteurs économiques locaux. Cette initiative a été saluée par tous les participants et devrait se renouveler dans les années à venir pour favoriser l’entrepreneuriat chez les jeunes de Labé.

infosbruts.com