Home Ecole-Pro Promotion de l’emploi: L’AGUIPE s’active pour la réussite de la conférence interrégionale...

Promotion de l’emploi: L’AGUIPE s’active pour la réussite de la conférence interrégionale en Afrique de l’ouest de l’AMSEP

114
0
SHARE

En prélude de l’organisation de la conférence interrégionale en Afrique de l’ouest de l’Association Mondiale des Services d’Emploi Publics (AMSEP), prévue les 18, 19 et 20 décembre 2023 à Conakry, l’Agence Guinéenne de la Promotion de l’Emploi à organisé un point de presse ce samedi 16 décembre 2023, dans un réceptif hôtelier de la capitale guinéenne, pour parler du niveau de préparation de cette conférence. Cette rencontre interrégionale sur le développement et la promotion des emplois verts vise à définir les grandes orientations et les axes principaux de la stratégie à mettre en œuvre par les SPE membres de l’AASEP pour la promotion et le développement des emplois verts (PEV).


Après le Tchad en 2018 et le Cameroun en 2019 en Afrique Centrale, c’est au tour de l’Afrique de l’Ouest
d’abriter cette conférence interrégionale sur la promotion des emplois verts. Cet événement de portée
mondiale, se déroulera en trois jours dans la capitale guinéenne. Cette énième conférence est célébrée
cette année sous le thème: “Développement et Promotion des Emplois Verts: une opportunité pour les
Services Publics d’Emploi ”.


A sa prise de parole, Mohamed ARIBOT, Directeur général de l’ AGUIPE, a parlé de l’importance de cet
événement pour la Guinée: « C’est un événement d’envergure internationale, vous n’êtes pas sans
savoir qu’on a fini la COP28 à Dubaï et que nous ici on sera dans la réflexion pour savoir qu’en terme
d’écologie, d’environnement, quelle opportunité ça peut représenter pour les services publics d’emploi
afin de créer des emplois notamment des emplois verts. C’est nouveau pour nous en Guinée, tout le
monde viendra afin que nous aussi on s’imprègne des bonnes réalités d’ailleurs et qu’on apprenne des
autres et ce que nous avons comme acquis en Guinée. Pour qu’eux aussi puissent s’imprégner de ça afin
qu’il y ait un échange dans les deux sens. Il y aura des panels, il y aura des présentations, des experts qui vont venir exposer sur tout ce qui concerne l’environnement, l’écologie et on espère qu’au sortir de ça, la réflexion portée sur la possibilité de création des emplois verts sera menée et qu’on ira jusqu’au bout en terme d’exécution de nos travaux ».
Explique M. ARIBOT
Pour sa part, Ibrahima Ag Nock, vice-président de WAPES, a fait le point sur les projets futur entre le
WAPES et l’AGUIPE:

« La notion des emplois verts est une notion qui s’impose avec le réchauffement climatique. Le mandat Afrique que le Mali préside depuis bientôt deux ans dans le cadre de l’Association africaine des services d’emplois publics y tient fermement dans le cadre du programme de développement des emplois verts que nous allons discuter ici lors des assises de Conakry. Une évaluation sera faite des recommandations de la conférence de N’Djamena de 1998. Parce que la Covid est passée par là, nous n’avons pas pu évaluer et mettre en œuvre l’ensemble des recommandations.
J’ose espérer que les assises de la Guinée pourront nous permettre aussi de sortir des recommandations
assez fortes. Nous sommes décidés au niveau de l’espace africain à intérioriser les tenants et les
aboutissants du réchauffement climatique et à prendre l’ensemble des dispositions que la nature nous
offre et que l’on doit transformer pour créer des emplois pour nos jeunes, pour les moyens mais aussi
transformer nos économies et faire en sorte que les différents secteurs de l’économie soient porteurs
réellement d’emplois décents surtout massifs mais aussi qui sont appropriés et contextualisés au niveau
de nos économies ».

De son côté, le Consultant WAPES a fait savoir dans son intervention que cette conférence a une particularité innovatrice. Selon Thierry HUORT, le côté innovateur de ce qui va se passer à Conakry dans les prochains jours est le fait qu’ils ont associé plusieurs services publics d’emplois à cet événement.

« On aura à peu près 15 services publics d’emplois qui vont être représentés à cette conférence. Les autorités guinéennes se sont aussi associées à cet événement notamment les ministères de l’Environnement, de l’Agriculture, ainsi que les associations qui travaillent dans la gestion des déchets », a annoncé M. Thierry HUORT.

En 2023, le Plan d’Action de la coopération entre l’Union européenne et la République de Guinée vise en
particulier deux des trois domaines prioritaires que sont la transition juste et l’économie verte ainsi que
le développement humain.

MAliou Bah