Home Ecole-Pro NATIONS UNIES : Dre Diaka SIDIBE conduit la délégation guinéenne au Sommet...

NATIONS UNIES : Dre Diaka SIDIBE conduit la délégation guinéenne au Sommet sur la transformation de l’Education.

385
0
SHARE

Les dirigeants du monde entier sont réunis  à New-York du 16 au 19 septembre 2022 sur initiative du Secrétariat Général des Nations Unies à travers l’UNESCO afin d’atteindre l’objectif mondial d’une éducation de qualité pour tous d’ici à 2030. Il s’agit d’une rencontre qui prépare les systèmes éducatifs à relever les principaux défis du siècle, par l’éducation à la paix, l’éducation au climat et l’éducation au numérique.

La Guinée en prélude à sa participation avait organisé des activités de réflexions concertées et dynamiques à travers les départements sectoriels du système éducatif. Des activités qui ont fait suite au Pré-Sommet sur l’éducation organisé du 28 au 30 juin 2022 à Paris.

Ce vendredi, 16 septembre 2022, la délégation de la République de Guinée a été conduite par la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation. Elle est chargée de porter la voix de la Guinée à cette grande rencontre de décision mondiale sur le système éducatif.

En représentant le gouvernement guinéen, Dre Diaka Sidibé est revenu sur les résultats attendus « ce Sommet offre une occasion unique d’élever l’éducation au rang de priorité de l’agenda politique mondial. En mobilisant les actions et les ambitions de tous les Etats, nous aurons à terme un soutien renforcé du public en faveur de l’éducation et donc de l’avenir. En fin, nous allons vers une déclaration des chefs d’Etats pour un engagement national de chaque pays pour compenser les lacunes d’apprentissage et repenser l’éducation».

Accompagnée des hauts cadres de la Primature et des  deux autres départements de l’éducation, la Ministre va engager la Guinée au nom du Gouvernement pour être au rendez-vous d’un système éducatif d’excellence qui tient compte des enjeux mondiaux et des défis qui en découlent.

MESRSI

LEAVE A REPLY