Home College Ibrahima 2 BARRY, DCE de Matam: «A date, nous sommes prêts pour...

Ibrahima 2 BARRY, DCE de Matam: «A date, nous sommes prêts pour organiser les examens nationaux» (Interview)

85
0
SHARE

A quelques semaines du lancement des premières épreuves des Examens
Nationaux, le Directeur Communal de l’Éducation de Matam a accordé un entretien à notre rédaction. Ibrahima 2 BARRY, tout en saluant les innovations du MEPUA à sa tête Guillaume HAWING, est revenu sur le niveau d’avancement des préparatifs de ces Examens dans sa juridiction.

Lisez !

Universiteactu.com: Bientôt les Examens Nationaux, où en sommes-nous
avec l’état d’avancement des programmes et est-ce que tout est prêt
pour accueillir les premiers candidats ?

Ibrahima 2 BARRY : Je commencerai d’abord par remercier le Président de la République qui a eu confiance en moi, à travers mon ministre M. Guillaume HAWING que j’appelle affectueusement le bulldozer cela sans démagogie. Il a fait déjà ses preuves. Nous sommes très reconnaissants vis-à-vis de ces hautes personnalités du pays qui ont eu confiance en nous. Et nous nous battrons en ce sens-là pour mériter cette confiance placée en nous. Nous prions le Tout Puissant ALLAH de nous accorder la santé et la prospérité pour nous permettre de le faire. Ceci dit, nous sommes encore vers la fin de l’année. Dans le système éducatif la fin de l’année est toujours sanctionnée par des examens. D’abord ça va commencer par les examens blancs. Ces examens vont intéresser les classes d’examen à savoir les classes de CM2, les classes de 10ème année et de Terminale. Après les examens blancs, nous allons entamer les examens de fin d’année pour les classes intermédiaires. Mais avant d’en arriver là, nous devons préparer les examens nationaux à savoir le certificat d’étude élémentaire, le brevet et le baccalauréat et cette préparation comme j’aime toujours à le dire, ça commence d’abord depuis le début de l’année… A date, nous sommes prêts pour organiser les examens nationaux. De passage nous saluons la nouvelle équipe gouvernementale, le département de l’éducation nationale. Nous saluons la direction nationale des examens qui, cette année a innové en introduisant des feuilles d’examen pour nous permettre d’occulter une des étapes des examens, à savoir le secrétariat. Ça économise non seulement en temps, mais aussi en matériel et surtout les fraudes des examens. A Matam, nous avons 11 centres pour le certificat d’étude élémentaire et 1 centre pour les franco-arabes. Au BEPC, il y a 12 centres dont 1 centre franco-arabe. Au niveau du Bac, il y a 9 centres et 1 centre franco-arabe. Ce sont les différents centres que nous avons
actuellement à Matam. Il y a des petites difficultés liées à l’aménagement des centres, mais nous sommes en train de nous battre pour aménager ces centres-là. Parce qu’il y a des centres où il y a des manques de table-bancs compte tenu des effectifs des candidats au niveau de ces centres. Nous sommes obligés de réparer certaines table-bancs et d’emprunter d’autres pour nous permettre d’affronter ces examens dans des conditions requises.

Universiteactu.com : Combien sont candidats dans les différents
Examens à Matam ?

Ibrahima 2 BARRY: A date, au niveau du certificat d’étude élémentaire : à l’enseignement général, nous avons 5053 candidats, au franco arabe, il y a 203 candidats inscrits. Au BEPC, c’est 5383 candidats. Pour le baccalauréat, vous savez il y a trois options. En Science Sociale, il y a 1998. En Science Mathématique, c’est 1183. En Science Expérimentale, nous avons 442 candidats. Mais les statistiques peuvent varier puisqu’il y a des candidats qui ne seront pas présents, ça peut modifier la donne.

Universiteactu.com : Qu’en est-il des listes de surveillants affichées ?

Ibrahima 2 BARRY : Nous avons déjà affiché des listes provisoires. Ce ne sont pas des listes définitives. Parce que ce sont des listes que nous sommes en train de toiletter. Le choix des surveillants, ça provient des établissements et des écoles. Ce sont les proviseurs, les directeurs des écoles publiques et privées qui nous envoient les propositions de surveillant. C’est dans ce lot que nous, nous allons tirer selon les besoins pour dire tel et tel doivent surveiller. Heureusement, cette fois-ci à Matam, il y a une innovation. Les listes ont été affichées à temps. Nous sommes actuellement entrain de toiletter, il y a beaucoup d’anomalies, beaucoup d’erreur qui ont été détectées. Je me permettrai de citer une seule erreur que nous avons constatée : il y a des surveillants qui sont employés deux fois ou un seul est employé pour tous les examens alors qu’il y a des surveillants qui ne sont jamais employés. Nous sommes en train de faire le toilettage. C’est pour dire que l’enseignant qui a déjà vu son nom dans ces listes affichées de façon provisoire, il ne faut pas qu’il se contente de cela. Les listes réelles seront affichées à partir du 30 mai. C’est là que nous lançon un appel aux enseignants pour dire venez à partir du 30 mai voir confirmer ce que vous avez vu sur la liste provisoire. Et je profite de la même occasion pour lancer un message aux enseignants de Matam. Nous avons organisé des séances de travail avec les enseignants et les élèves par rapport à la nouvelle feuille d’examen. Tous les enseignants qui n’ont pas voulu à se prêter à cet exercice seront purement et simplement éliminés de la surveillance parce que si tu ne connais pas comment utilisé ces nouvelles feuilles dans la salle d’examen tu risques de faire du mal aux enfants. C’est pourquoi nous avons organisé des séances travail avec les enseignants. C’est l’occasion pour moi de dire aux enseignants de Matam ceux qui ne vont pas suivre cette formation ne verront pas leurs noms sur la liste des surveillants.

Universiteactu.com : Votre message…

Ibrahima 2 BARRY: Nous entamons les examens blancs qui se dérouleront du 16 au 21 mai, c’est-à-dire les examens de fin d’année pour les classes de 6ème, 10ème et Terminale. Ensuite du 23 au 31 mai, ça sera les examens pour les classes intermédiaires communément appelés ‘’compositions de fin d’année’’. Pour cela aussi toutes les
dispositions ont été prises. Nous avons déjà rencontré les DSE, les
Directeurs d’écoles, les chefs d’établissements, pour mieux les
organiser.
Nous avons innové cette année encore. Nous allons organiser l’examen blanc au niveau du CEE de façon groupée par DES, les épreuves seront des épreuves communes. Ça nous permettra de jauger le niveau de nos candidats avant l’examen réel. Donc toutes les dispositions ont été prises. Nous avons associés les parents d’élèves, les enseignants tout le monde est là. Nous allons démarrer les compostions le 16 mai, si DIEU le veut bien.

Entretien réalisé par : SOW Telico

LEAVE A REPLY