Home Ecole-Pro École des soins de santé de Labé : Les Élèves réclament le...

École des soins de santé de Labé : Les Élèves réclament le retour en classe, des Enseignants vacataires en grève

358
0
SHARE

Quelques jours après la grève déclenchée par les Enseignants vacataires au niveau de l’École des soins de santé communautaire de Labé pour réclamer le paiement de leur prime de deux ans, certains Élèves sont sortis dans la matinée de ce mardi 19 avril pour exiger le retour de leurs Enseignants dans les salles de classe.

Ces dizaines d’Élèves qui tenaient des pancartes sur lesquelles on peut lire « nous voulons le retour de nos Enseignants en classe » ou encore « pas de cours, pas de travail », se sont rendus à préfecture où ils ont rencontré le préfet.

Le porte-voix des manifestants est revenu sur l’objectif de leur grogne.

« Nous sommes là pour une formation de trois ans mais si on arrive à rater, un mois, deux mois, trois mois comme ça, cela fait très mal. La formation que nous exécutions, c’est de soigner les gens. Donc, cette formation doit être très bien parce que si les professeurs sont là, ils peuvent nous former mais s’ils nous abandonnent, nous devenons justement des assassins autorisés et c’est ce que nous détestons dans cette démarche. Donc, c’est raison pour laquelle, vous nous avez vu ce matin avec les pancartes en main pour demander le retour immédiat de ces professeurs, sans quoi, on ne fera pas cours ici », explique René Gomez KAMANO.

La parole est ensuite revenue au préfet qui a rassuré les manifestants en ces termes.

« L’école de la santé sait que leur problème se trouve avec le préfet. Le gouverneur sait là-bas que le problème de la santé est en train d’être géré par le préfet. Le Préfet va faire quelque chose. Donc je vous demanderai humblement de rentrer tranquillement en désignant bien sûr les cinq éléments que vous allez laisser, pour qu’on puisse faire une rencontre avec vos responsables, voir quel est leur problème et comment les aider à trouver solution pour que vous reprenez les cours », promet le préfet, colonel Étienne TOUNKARA.

mosaiqueguinee

LEAVE A REPLY