Home College Dinguiraye/Éducation : Le Proviseur et le Censeur du Lycée ‘’EOT’’ suspendus de...

Dinguiraye/Éducation : Le Proviseur et le Censeur du Lycée ‘’EOT’’ suspendus de leurs fonctions par le DPE !!!

458
0
SHARE

En plus des cadres qui sont en service à Conakry qui sont sanctionnés par le ministre de l’Economie et des Finances, c’est autour de certains qui se trouvent à l’intérieur du pays qui sont suspendus. Des suspensions liées à l’argent également.

Deux cadres du lycée Elhadj Oumar TALL ‘’EOT’’ de Dinguiraye, ont été suspendus par le Directeur Préfectoral de l’Éducation ‘’DPE’’ de cette ville, Monsieur Sékou Traoré. Il s’agit de messieurs Aliou BARRY et d’Alpha Amadou DIARRA connu sous le nom de ‘’DIANDIARIS’’ respectivement Proviseur et Censeur de cet établissement. Ces deux cadres sont reprochés d’être associés dans la gestion de l’argent de l’APEAE, qui ne ‘’relève pas de leurs rôles d’encadreurs’’.

En effet, chaque année dans les écoles publiques en République de Guinée, les élèves payent une contribution à l’Association des Parents d’Elèves et Amis de l’Ecole ‘’APEAE’’.

Interrogé par notre rédaction, le DPE, Sékou Traoré a expliqué les raisons qui ont motivé sa décision : « Nous sommes en train de faire des reformes relatives aux contributions des parents d’élèves pour le bon fonctionnement de l’école ici à Dinguiraye. Dans cette dynamique, j’ai dit que toute contribution qui attraie à l’APEAE, c’est-à-dire à la contribution parentale doit être gérée par l’APEAE et à côté de l’APEAE, il y’a le comité de développement de l’école (CDE). Donc, le Proviseur ou encore le Censeur ne sont pas là pour gérer un montant ; pourtant lors de mes investigations, j’ai constaté qu’ils sont toujours mêlés dans cette gestion malgré qu’ils ont été plusieurs fois été avertis. Aussi, les contractuels qui nous accompagnent dans le cadre de la formation des élèves n’ont pas eu leurs primes depuis le mois de décembre 2021. Donc, pour moi ces deux cadres-là ne veulent pas le bon fonctionnement de l’école. C’est pour toutes ces raisons, que j’ai décidé de les suspendre et continuer d’approfondir les enquêtes afin d’envisager des mesures » a-t-il justifié.

Selon le DPE, des dispositions ont été prises pour assurer les fonctions de ces deux cadres suspendus : « le conseiller chargé à l’orientation, monsieur Oumar Sy assurera le rôle de proviseur par intérim et le chef de groupe technique langue, Ousmane Bangoura pour le rôle de Censeur par intérim » a-t-il annoncé.

Récemment, un parent d’élève qui avait interrogé par nos confrères de guineematin avait déclaré ceci : « Nous, ici à Dinguiraye, les responsables des écoles publiques ne nous font aucun cadeau. Si tu veux retirer les dossiers de ton enfant, tu paies 40 000 francs guinéens par élève. Et si tu veux le faire inscrire ailleurs, tu paies au minimum 30 000 francs guinéens par enfant. Personnellement, j’ai trois enfants au collège-lycée Bowal. J’ai payé pour chacun d’entre eux 30 000 francs guinéens pour leur inscription. Et puis, cela est accompagné d’une table-banc », a expliqué ce parent d’élève qui interpelle le département de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation.

Toutes nos tentatives auprès des deux cadres suspendus (Aliou BARRY et Alpha Amadou DIARRA) sont restées vaines.

Lavoixdupeuple