Home Ecole-Pro Coût élevé du transport: le collectif des Etudiants monte au créneau

Coût élevé du transport: le collectif des Etudiants monte au créneau

77
0
SHARE

Après s’être fait entendre hier, dans les deux plus grandes Universités du pays à travers des manifestations qui ont d’ailleurs débouché sur des heurts avec des agents des forces de sécurité, des membres du mouvement pour la réduction du coût de transport pour les Elèves et Etudiants étaient face aux hommes de médias à la maison de la presse ce mardi 22 septembre.

À cette occasion le Président de l’Association Scolaire et Estudiantine de Guinée (ASEG), Kabinet KEITA a fait savoir que les mouvements de protestation qui ont été enregistrés, hier, au niveau de l’université Gamal Abdel NASSER et ceux de l’Université Général Lansana CONTE de Sonfonia, font suite à un mémorandum adressé au gouvernement.

« Depuis le 24 juin 2020, dit-il, il y a un mémorandum sur la table qui a été présenté au gouvernement, mais qui n’a pas été satisfait. Le Premier ministre a reçu une copie, le ministre de l’Éducation nationale a reçu une copie, ainsi que tous les autres ministres en charge de l’éducation. Donc notre revendication est principalement axée autour de la réduction du coût de transport. Aujourd’hui c’est devenu une exaspération générale, c’est pourquoi hier, les mouvements n’ont pas été spontanés nous les avons préparés minutieusement », a-t-il dit chez nos confrères de guinee7.

Plus loin, le président de l’ASEG a indiqué que la suite de leurs manifestations de rue dépendra de la décision du gouvernement face à cette situation. « Puisque le gouvernement a annoncé aujourd’hui qu’il se prononcerait sur ce qui s’est passé hier en annonçant les mesures d’allégeance notamment, concernant le secteur du transport, nous attendons cela vivement. Mais pour le moment, l’ordre solennel que nous avons lancé à tous les étudiants et élèves de notre pays, c’est de se préparer à la mobilisation. Si jamais le gouvernement n’allège pas les mesures d’urgences sanitaires concernant le secteur du transport… Si les autorités avaient été réceptives à nos requêtes, nous ne serions pas là », a lancé Kabinet KEITA.

Après avoir reconnu le manque de synergies entre les différentes structures du milieu Estudiantin, le président de l’ASEG a annoncé : « on va mieux réorganiser le secteur du syndicalisme dans le mieux estudiantin. » 

LEAVE A REPLY