Home News Institut Kindia/Transport urbain: Les Étudiants crient à l’arnaque

Kindia/Transport urbain: Les Étudiants crient à l’arnaque

202
0
SHARE

Alors que récemment le litre du carburant a été revu à 10 000gnf à la pompe, les Étudiants de l’Université de Kindia semblent ne pas connaître de changement dans leur transport. C’est du moins ce qui ressort d’un constat fait par notre reporter sur place.

Entre Étudiants et chauffeurs, le courant ne semble plus passer. En effet, malgré la diminution du prix du litre du carburant, les usagers qui se rendent vers Foulayah dans la périphérie de Kindia continuent de payer un prix « exorbitant » pour leur déplacement. Ici, les chauffeurs et les motards font toujours la sourde oreille en maintenant des prix imposé à un moment donné. Là où le prix était à 3000FG, il coûte aujourd’hui 4 000gnf pour les taxis et va de 7 000gnf à 8 000gnf pour les motards pour un tronçon qui était pratiqué à 5 000FG.

Payant en majorité les frais de cette mauvaise fois, les Étudiants continuent d’interpeller les autorités. « Nous souffrons énormément avec ce coup injustifié. Kindia n’est pas une République à part donc nous interpellons l’Etat maintenant à régulariser ce domaine », a déclaré M  Lamarana BARRY, Étudiant en licence 3 Sociologie. Cet autre Étudiant de licence 2 Philosophie, Mohamed SOUMAH fonde son espoir sur l’Etat et reste optimiste en assurant avoir « la forte conviction que d’ici le mois de janvier 2022, tout sera réglé ».

Un chauffeur interrogé a confié sous anonymat que « tant que le prix est à 10 000gnf à la pompe, il ne peut pas diminuer le transport. Pour lui, enlever 1 000gnf à la pompe ne signifie rien ». Même rengaine chez les motards qui estiment également insignifiant un rabais à 10 000gnf. 

Rencontré, les syndicalistes des taxis motos, Lansana SYLLA a fait savoir que « dans le domaine des motos, c’est la distance qui détermine le prix. Donc, l’augmentation à la pompe ou diminution n’impacte guère ce secteur».

Pour le syndicat des taxis autos, Général SY, c’est une première de savoir que les usagers sont surfacturés. Choqué, il rassure néanmoins qu’il fera respecter la norme dans son domaine. « Je suis très choqué par cette information. Normalement, le prix du carburant a diminué. Pourquoi cette pratique illicite ? Soyez rassuré, le problème sera réglé », a-t-il déclaré.

Affaire à suivre…

School224

LEAVE A REPLY