Home Campus Revue: Actualités du Ministère de l’Enseignement Supérieur du 16 au 23 juillet

Revue: Actualités du Ministère de l’Enseignement Supérieur du 16 au 23 juillet

851
0
SHARE

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI) en Guinée se positionne résolument sur la voie de l’excellence. Sous la direction de Dre Diaka SIDIBE, Ministre engagée et visionnaire, plusieurs avancées significatives ont été réalisées. L’accent est mis sur le renforcement des capacités du personnel universitaire, la promotion de la recherche et de l’innovation, ainsi que l’amélioration des conditions de vie des acteurs de l’enseignement supérieur. La signature de protocoles d’accord, la mise en place d’ateliers de formation en assurance qualité et l’implication des experts du domaine témoignent de l’engagement du MESRSI à transformer structurellement l’enseignement supérieur en Guinée. Grâce à l’effervescence des projets, à l’appui de l’Administration et du Contrôle des Grands Projets de l’État (ACGP) et à l’adoption de lois favorables, le ministère continue à écrire une page capitale de l’histoire de l’enseignement supérieur guinéen, laissant présager un avenir prometteur pour les générations futures.

Dre Diaka SIDIBE et son équipe écrivent l’histoire de l’enseignement supérieur sous l’ère du CNRD

Une étape décisive vient d’être franchie dans l’histoire de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et d’Innovation en Guinée. Vendredi 21 juillet 2023, le Conseil National de Transition (CNT) a adopté à l’unanimité la loi portant sur le statut particulier des IES, IRS et CDI, marquant ainsi une avancée significative pour le secteur éducatif du pays.

Sous la direction éclairée de la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Dre Diaka SIDIBE, et de son équipe, cette adoption consacre désormais les Institutions d’Enseignement Supérieur (IES), les Institutions de Recherche Scientifique (IRS) et les Centres de Documentation et d’Information (CDI) comme des Établissements Publics à Caractère Scientifique (EPS), mettant fin à leur statut d’établissements publics à caractère administratif.

C’est une étape historique qui marque une reconnaissance officielle de l’importance primordiale de ces institutions dans le développement scientifique et académique de la Guinée. La décision du CNT témoigne de l’engagement indéfectible du gouvernement de la transition envers l’enseignement supérieur et la recherche scientifique.

L’équipe de Dre Diaka SIDIBE a travaillé sans relâche pour promouvoir cette réforme structurelle qui ouvre la voie à de nouvelles opportunités pour l’évolution du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche en Guinée.

Cette reconnaissance en tant qu’Établissements Publics à Caractère Scientifique (EPS) revêt une grande importance, car elle confère aux IES, IRS et CDI une autonomie administrative et financière accrue, leur permettant de mieux se développer et de s’adapter aux besoins évolutifs du monde scientifique et académique.

Dans son allocution suite à l’adoption de la loi, Dre Diaka SIDIBE a exprimé sa fierté et sa gratitude envers le CNT pour cette décision historique qui marquera à jamais le paysage de l’enseignement supérieur guinéen.

La Ministre a souligné que cette avancée permettra d’améliorer la qualité de l’enseignement, de renforcer les capacités de recherche, et d’attirer davantage d’étudiants talentueux et de chercheurs de renommée internationale.

Cette réforme ouvre également de nouvelles perspectives pour les collaborations internationales et les partenariats académiques avec des institutions étrangères de premier plan, favorisant ainsi l’échange de connaissances et le développement de la recherche collaborative.

Dre Diaka SIDIBÉ a tenu à remercier chaleureusement toute son équipe, les acteurs de l’enseignement supérieur, les chercheurs, les étudiants, ainsi que tous ceux qui ont contribué à faire aboutir cette réforme majeure.

En un mot, l’adoption unanime de la loi portant sur le statut particulier des IES, IRS et CDI en Établissements Publics à Caractère Scientifique est une étape historique pour la Guinée. C’est un pas de géant vers l’édification d’un système d’enseignement supérieur et de recherche de qualité, moderne et compétitif au niveau national et international.

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, sous la vision et le leadership éclairé de Dre Diaka SIDIBE, continuera d’œuvrer pour le développement continu du secteur, afin de faire rayonner la Guinée en tant que pôle d’excellence scientifique et académique.

Docteure Diaka SIDIBÉ met à l’honneur les champions nationaux de recherche et d’innovation de Guinée

La Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI) a eu l’honneur d’accueillir les brillants esprits de la recherche et de l’innovation de Guinée lors d’une audience spéciale. Cet événement empreint de fierté et d’admiration a mis en lumière les talents exceptionnels des six lauréats du Prix Annuel de la Recherche et de l’Innovation (PARI).

La rencontre avec Dre Diaka SIDIBE a été chargée d’émotion et de reconnaissance envers ces chercheurs et innovateurs qui ont apporté une contribution significative au progrès scientifique et technologique du pays. « Mettre les projecteurs sur des talents guinéens comme vous, voilà ce pourquoi le MESRSI s’est engagé ! Vous êtes une fierté pour nous et pour la Guinée », a souligné la Ministre en s’adressant aux lauréats.

La réunion a été l’occasion pour la Direction Générale de l’Innovation et celle de la Recherche Scientifique de présenter chaque lauréat à Dre Diaka SIDIBE, ainsi que leurs domaines d’intervention et leurs inventions. Ces chercheurs et innovateurs de talent ont exposé leurs réalisations dans des domaines variés tels que l’agriculture, la santé, l’environnement, l’énergie renouvelable, l’élevage, la technologie, et bien d’autres.

« Jusqu’à la prochaine édition, vous êtes nos champions nationaux de la recherche et de l’innovation, et nous ne ménagerons aucun effort pour vous promouvoir au niveau national et international », a déclaré la Ministre avec enthousiasme. Elle a également exprimé la détermination du MESRSI à soutenir ces talents guinéens et à les encourager dans leur parcours scientifique et innovant.

Au-delà de la reconnaissance et de l’hommage rendus à ces chercheurs, cette audience a été un moment de convivialité et d’échange entre Dre Diaka SIDIBE et les lauréats du PARI. La Ministre a prodigué des conseils avisés et inspirants, mettant en avant l’importance du travail d’équipe, de la persévérance et de l’engagement dans le domaine de la recherche et de l’innovation.

Les lauréats ont exprimé leur gratitude envers Dre Diaka SIDIBE et le MESRSI pour cette reconnaissance qui les encourage à aller encore plus loin dans leurs démarches scientifiques. Ils ont partagé leur ambition de contribuer davantage au développement de la Guinée en utilisant leurs compétences et leurs connaissances pour relever les défis socio-économiques du pays.

Cette audience marque un tournant dans la promotion de la recherche et de l’innovation en Guinée. Elle témoigne de l’engagement du MESRSI à soutenir et à valoriser les talents guinéens dans le domaine scientifique et technologique. Ces chercheurs et innovateurs représentent l’avenir prometteur de la Guinée et contribuent à l’essor du pays sur la scène internationale.

La Semaine Nationale de la Recherche et de l’Innovation (SENARI) couplée au Prix Annuel de la Recherche et de l’Innovation (PARI) est un événement majeur organisé par le MESRSI pour mettre en avant le travail des chercheurs et des innovateurs guinéens. Cette semaine dédiée à la science et à l’innovation permet de célébrer le génie guinéen et de promouvoir le potentiel scientifique du pays.

La vision et les efforts inlassables de Dre Diaka SIDIBE pour redorer le blason de l’Enseignement Supérieur en Guinée trouvent ici une illustration concrète avec cette audience dédiée aux champions nationaux de la recherche et de l’innovation. La Ministre continue de faire de la recherche scientifique et de l’innovation des piliers essentiels du développement de la Guinée, et elle encourage les chercheurs et innovateurs à persévérer dans leurs démarches novatrices.

Grâce à cette reconnaissance, les chercheurs et innovateurs guinéens bénéficient d’un nouvel élan et d’une impulsion positive pour continuer à explorer les frontières du savoir, à développer des solutions innovantes et à contribuer au progrès de la Guinée et de l’Afrique.

Le MESRSI poursuit ainsi sa mission de valorisation de la recherche scientifique et de l’innovation, en créant un environnement propice à l’épanouissement des talents guinéens et à la promotion de l’excellence scientifique. Dre Diaka SIDIBE et son équipe restent déterminés à soutenir les chercheurs et innovateurs dans leurs projets et à faire de la Guinée un acteur incontournable de la recherche et de l’innovation en Afrique.

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation se félicite de la réussite de cette audience et remercie chaleureusement les lauréats du PARI pour leur contribution précieuse au développement du pays. Cette rencontre marque le début d’un partenariat prometteur entre le MESRI et les chercheurs et innovateurs guinéens, avec pour objectif commun d’œuvrer pour l’avancement de la science et de l’innovation en Guinée.

Dre Diaka SIDIBE lance un atelier de formation en assurance qualité pour l’enseignement supérieur africain

Dans le but de renforcer l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur en Afrique, Dre Diaka SIDIBE, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, a officiellement inauguré un atelier de l’Agence Nationale d’Assurance Qualité (ANAQ) axé sur la formation en assurance qualité. Cet événement a été lancé le mercredi 19 juillet 2023.

L’atelier de formation vise plusieurs objectifs essentiels, notamment :

·Partager les tendances et les développements récents en matière d’assurance qualité, en mettant l’accent sur le contexte africain.

·Favoriser l’échange, le partage et la mutualisation des données et des pratiques en assurance qualité entre les participants.

·Renforcer les capacités des participants en matière d’assurance qualité externe pour la gestion des procédures et l’élaboration d’outils d’évaluation, notamment ceux liés à l’enseignement à distance et aux formations doctorales.

Le thème central de l’atelier est « Les liens entre l’Assurance Qualité Externe (AQE) et l’Assurance Qualité Interne (AQI) pour favoriser le développement efficace des systèmes nationaux d’assurance qualité en Afrique. » Les organisateurs espèrent que, à l’issue de cette formation, les participants seront dotés de nouvelles compétences pour comprendre et analyser l’évolution, les dynamiques et les tendances de l’assurance qualité en Afrique.

Le Pr Lamine GUEYE, Président du Réseau Africain Francophone des Agences Nationales d’Assurance Qualité (RAFANAQ), a souligné dans son discours d’ouverture que le RAFANAQ travaille activement à la mise en place d’une politique structurée de l’assurance qualité de l’enseignement supérieur en Afrique. Cette initiative vise à renforcer les liens entre les agences externes et internes à travers leurs différents réseaux sur le continent.

Dans son allocution, Dre Diaka SIDIBE a rappelé l’importance de cette session de formation qui rassemble des participants de différentes nationalités africaines. Elle s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations entre les agences externes et internes pour répondre aux besoins du système éducatif africain. La MESRSI a également souligné l’importance de former les participants en assurance qualité afin qu’ils puissent être outillés pour répondre aux exigences de leurs entités respectives.

L’événement, qui réunit de nombreux experts des Agences Nationales d’Assurance Qualité de la sous-région ouest-africaine, s’est déroulé jusqu’au vendredi 21 juillet 2023. Cette initiative marque une avancée significative dans le renforcement de l’assurance qualité de l’enseignement supérieur en Afrique et témoigne de l’engagement des acteurs du secteur à promouvoir l’excellence académique et la qualité de l’enseignement sur le continent.

 Le Coordinateur des CPGE salue l’avancement des travaux à Sebhory dans la préfecture de Dalaba

Une équipe de la coordination des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) s’est rendue à Sébhory le mercredi 19 juillet 2023, dans la préfecture de Dalaba, pour une visite de terrain. Cette visite fait partie du suivi régulier des activités et vise à évaluer l’avancement des travaux sur le site qui accueillera bientôt les étudiants des prépas.

Le coordinateur des CPGE, M. Abdoulaye KEITA, a exprimé sa satisfaction concernant les progrès réalisés sur plusieurs lots du projet. Il a également souligné l’importance de respecter strictement le délai d’exécution des travaux, qui est considéré comme non négociable pour assurer l’ouverture du site dans les délais prévus.

La visite a permis de constater des avancées significatives sur le terrain. Les responsables des différents chantiers ont présenté les travaux accomplis jusqu’à présent, notamment la construction des bâtiments destinés aux étudiants des CPGE.

M. Abdoulaye KEITA a adressé ses encouragements aux ouvriers et aux équipes de construction pour leur engagement et leur dévouement dans la réalisation de ce projet d’envergure. Il a souligné que la mise en place de cette nouvelle structure sera une étape importante dans l’amélioration de l’accès à l’enseignement supérieur pour les étudiants guinéens.

Les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles jouent un rôle crucial dans la préparation des étudiants aux concours d’entrée des grandes écoles, leur offrant ainsi l’opportunité de se former dans les meilleures conditions pour réussir leur cursus académique.

Le coordinateur des CPGE a rappelé l’engagement du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation à promouvoir l’excellence académique et à renforcer les infrastructures éducatives pour soutenir le développement de l’enseignement supérieur en Guinée.

Le projet à Sébhory représente une étape prometteuse dans la concrétisation de cet engagement. Une fois achevé, ce site fournira un environnement propice à l’apprentissage et permettra aux étudiants des CPGE de bénéficier de conditions optimales pour se préparer aux épreuves des grandes écoles.

Le coordinateur des CPGE a conclu sa visite en réaffirmant l’importance de ce projet et en exhortant toutes les parties impliquées à poursuivre leurs efforts pour respecter les délais fixés. Il a exprimé sa confiance quant à la réalisation réussie du projet et à son impact positif sur l’éducation et le développement de la jeunesse guinéenne.

La coordination des CPGE continuera de suivre de près l’évolution des travaux à Sébhory, et le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation reste déterminé à soutenir cette initiative stratégique visant à améliorer l’enseignement supérieur en Guinée.

Dre Diaka SIDIBE évoque les attentes du MESRSI envers l’ACGP pour une transformation structurelle

Le jeudi 20 juillet 2023, Dre Diaka SIDIBE, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, a reçu en audience M. Moncef ZIANI et M. Souhaib Deen BANGOURA, consultants de l’Administration et du Contrôle des Grands Projets de l’État (ACGP). L’objectif de cette rencontre était de discuter des différents projets du MESRSI, en particulier des infrastructures universitaires et scientifiques, et de déterminer les attentes du département vis-à-vis de l’ACGP.

Créée en 1994, l’ACGP est une structure étatique qui œuvre pour stimuler le développement du pays en mettant en œuvre les grands projets stratégiques des différents ministères et services publics.

Lors de cette communication, la Ministre Dre Diaka SIDIBE a exposé les attentes du MESRSI à l’égard de l’ACGP, qui sont les suivantes :

1.      L’appui à la réalisation des études de faisabilité sur les avant-projets sommaires (APS) et les avant-projets détaillés (APD) : L’ACGP est attendue pour apporter son expertise et son soutien dans la phase d’évaluation et de validation des études préliminaires et détaillées des projets d’infrastructures universitaires et scientifiques.

2.     Le recrutement d’un bureau de Contrôle et de supervision des grands projets du MESRSI : Le Ministère souhaite bénéficier du concours de l’ACGP pour la sélection rigoureuse d’un bureau de contrôle compétent et indépendant qui sera chargé de surveiller et d’évaluer la mise en œuvre des projets dans le respect des normes de qualité et de délais.

3.     L’apport de conseils et l’appui technique nécessaires à la réalisation des projets : Pour assurer la réussite des projets, le MESRSI attend de l’ACGP des conseils avisés et un appui technique continu tout au long du processus, afin de surmonter les éventuels défis et obstacles qui pourraient surgir.

4.    L’apport d’un concours à la validation des études : L’ACGP est appelée à participer activement à la phase de validation des études et des projets, garantissant ainsi leur pertinence et leur cohérence avec les besoins et les ambitions du système d’enseignement supérieur et de recherche scientifique guinéen.

Grâce au soutien de l’ACGP, le MESRSI se donne l’opportunité de réaliser des avancées significatives dans ses projets d’infrastructures universitaires et scientifiques. Ces réalisations tangibles contribueront à améliorer considérablement les conditions de vie et d’apprentissage au sein des universités guinéennes, renforçant ainsi le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Signature d’un protocole d’accord mettant fin à la grève au sein du SNAESURS

Dans le souci d’améliorer les conditions de vie des contractuels travaillant au sein des Institutions d’Enseignement Supérieur et de Recherche, une cérémonie de signature d’un protocole d’accord a eu lieu en présence de Dr Facinet CONTE, Secrétaire général du MESRSI, et M. Thierno Hamidou BAH, Chef de Cabinet du même ministère. Cet événement a été marqué par la levée de la grève illimitée initiée par le Syndicat National Autonome de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (SNAESURS) depuis le 6 juillet dernier.

La grève avait pour objectif d’amener les autorités à la table des négociations afin de discuter et de trouver des consensus sur divers points, dont l’engagement de tous les homologues des Institutions d’Enseignement Supérieur (IES) à la fonction publique. Après des heures de plaidoyer et de discussions, les représentants syndicaux ont convenu avec les autorités du MESRI de mettre fin à leur mouvement de grève, tout en appelant ces dernières à respecter les engagements pris dans le cadre du présent accord.

Dans une position commune, au nom du Gouvernement, Dr Facinet CONTE et son homologue du Ministère du Travail et de la Fonction publique ont exprimé leur reconnaissance envers l’esprit de dialogue démontré par les membres du syndicat. Ils ont réaffirmé l’engagement du Chef de l’État, SE Colonel Mamadi DOUMBOUYA, ainsi que de son Gouvernement, à soutenir les cadres des IES, des IRS et des CDI dans leurs efforts pour améliorer l’enseignement supérieur en Guinée.

La cérémonie s’est déroulée dans une atmosphère conviviale et s’est conclue par la signature du protocole d’accord entre les deux parties. Le secrétaire général du SNAESURS a annoncé la suspension du mot d’ordre de grève, marquant ainsi la fin de ce mouvement social.

Cet accord représente une avancée significative dans l’amélioration des conditions de travail des contractuels dans les IES et des avancées positives pour le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Guinée. Il témoigne également de la volonté des parties prenantes d’œuvrer ensemble pour renforcer le système éducatif du pays.

Renforcement de capacités en assurance qualité interne à l’Université de Labé

Un atelier de renforcement de capacités en assurance qualité interne s’est tenu le lundi 17 juillet 2023 à l’Université de Labé, offrant aux responsables administratifs et pédagogiques une occasion précieuse d’améliorer les standards académiques et les services de l’institution. Organisé par la Cellule Interne d’Assurance Qualité (CIAQ), cet événement a été animé par le Dr Fodé Bangaly KEITA, Maître-Assistant CAMES, Expert en Assurance de Qualité Interne et en Cartographie des Processus Institutionnels.

L’atelier a débuté par une allocution du Président de la CIAQ, qui a exprimé sa gratitude envers les autorités universitaires pour leur soutien dans la réalisation de cette initiative. Il a souligné l’importance de l’assurance qualité interne dans l’amélioration continue des programmes et des services de l’Université de Labé. Le Président a également encouragé les participants à être attentifs aux thématiques abordées au cours de la session.

Le recteur de l’Université de Labé, Dr Chérif SOW, s’est dit ravi de la tenue de cet atelier qui marque une étape cruciale dans l’amélioration de la performance du personnel enseignant et administratif. Il a remercié chaleureusement l’animateur, le Dr Fodé Bangaly KEITA, pour sa disponibilité et son expertise dans le domaine de l’assurance qualité interne.

L’objectif principal de cet atelier était de renforcer les compétences des responsables administratifs et pédagogiques en matière d’assurance qualité interne. Les participants ont eu l’occasion de mieux comprendre les concepts clés de l’assurance qualité, les méthodes d’évaluation et d’amélioration des processus institutionnels, ainsi que les meilleures pratiques en matière de normes académiques.

La mise en place d’une assurance qualité interne solide est essentielle pour garantir la pertinence et la qualité des programmes d’enseignement et des services offerts par l’Université. Elle permet également de répondre aux normes et aux attentes des organismes d’accréditation, contribuant ainsi à la crédibilité et à la réputation de l’institution.

La CIAQ, en collaboration avec les responsables de l’Université de Labé, continuera à promouvoir des initiatives similaires visant à renforcer les compétences et les capacités du personnel universitaire en matière d’assurance qualité interne.

Cet atelier marque une étape importante dans la quête de l’Université de Labé pour l’excellence académique et la qualité des services offerts à ses étudiants et à la communauté universitaire. Il témoigne également de l’engagement de l’institution envers l’amélioration continue et le développement de ses ressources humaines.

SOW Telico