Home College Ouverture des Classes/Kadiatou BAH inquiète: « Nous voulons savoir si des dispositions...

Ouverture des Classes/Kadiatou BAH inquiète: « Nous voulons savoir si des dispositions sont prises par le CNRD ? »

332
0
SHARE

En Guinée la rentrée Scolaire est le souvent fixée au début du mois d’octobre de chaque année. A quelques jours de la fin du mois de septembre, aucune date n’est encore fixée par les autorités du pays.

Dans un entretien qu’elle a accordé à notre rédaction, la Secrétaire Générale du SLECG n’a pas caché sa préoccupation face à ce retard qui, selon elle, risquerait de porter préjudice à l’année Scolaire en vue.

«Nous voulons savoir si des dispositions sont prises par rapport à l’ouverture effective des classes. D’habitude on organisait des ateliers préparatoires pour une entrée paisible…mais jusqu’à date aucun syndicat de l’éducation n’a l’information à ce que je sache. Alors nous en appelle les autorités à tout mettre en œuvre en vue d’une ouverture paisible des classes pour ne qu’on se retrouve dans une situation de retard que nous avons accusée depuis deux ou trois ans (…)Si le secrétariat général qui assure l’intérim a déjà un programme calendaire qui est mis en place ou à la disposition des autorités, qu’on nous le dise, parce que d’habitude les cours démarre en octobre jusqu’en juin avant le démarrage des examens nationaux », a indiqué Dame Kadiatou BAH.

Elle a par ailleurs sollicité des nouvelles autorités, le recrutement du personnel Enseignant dans les concessions Scolaires pour dit-elle pallier au manque criard de 12290 Enseignants: « Il faut que les nouvelles autorités fassent en sorte que les enseignants qui seront recrutés soient pris parmi les enseignants contractuels qui sont des sortis des institutions pédagogiques (ISSEG, ENI) et aussi les enseignants communautaires qui ont comblé le vide dans les zones rurales ou les parents d’élèves se sont retrouvés en association pour construire des écoles », a-t-elle ajouté.

Enfin, Kadiatou BAH a demandé au CNRD d’assurer le respect des mesures barrières, d’ici l’ouverture des classes pour éviter la recrudescence de la pandémie du COVID-19 dans les Écoles.

Alhassane Fofana

LEAVE A REPLY