Home Campus Étudiant tué à Hamdallaye : « Il mémorisait aussi le Coran… »,...

Étudiant tué à Hamdallaye : « Il mémorisait aussi le Coran… », selon son père

306
0
SHARE

Mamadou Aliou BARRY, étudiant en Droit licence 2 à l’université général Lansana Conté de Sonfonia, a été tué par balle à Hamdallaye, aux environs de 23 heures, dans la nuit du dimanche à ce lundi 20 mars 2023.

Âgé de 22 ans, il était l’unique fils chez sa maman. Dans la famille de son oncle située à Sonfonia là où le corps du défunt a été envoyé pour son l’inhumation, l’émotion est vive.  Tristesse et désolation se lisaient sur les visages des parents, proches et amis.

Elhadj Mamoudou Mourcidi DIALLO, son oncle vivait avec cet étudiant. C’est un homme inconsolable que nous avons interrogé.  Il a du mal à trouver les mots pour expliquer les circonstances dans lesquelles, Mamadou Aliou BARRY est décédé.

« J’ai deux concessions, l’une se trouve à Cimenterie, l’autre à Hamdallaye. Cette dernière qui se trouve à Hamdallaye doit être rénovée. Donc, hier j’ai envoyé un maçon pour faire les travaux. J’ai appelé Mamadou Aliou Barry pour l’informer qu’il y a un maçon qui doit partir à Hamdallaye pour changer les carreaux au niveau de la terrasse.  Alors, le maçon est parti le trouver là-bas, ils ont travaillé toute la journée. A 22 heures, il a dit à sa tante qu’il se rendait chez son ami pour veiller un peu. Donc, aux environs de 23 heures, il était assis avec ses amis devant un immeuble à étage au bord de la route.

C’est là que des gendarmes sont venus dans un pick-up. Ils ont tiré deux fois. Mamadou Aliou Barry a été touché à la tête. Il est tombé. Lorsque les gendarmes ont quitté, ses amis sont venus le prendre pour l’emmener à l’hôpital Jean-Paul 2. Mais, avant d’arriver là-bas il était déjà mort. Ses amis nous ont appelés pour nous informer de sa mort. Quand nous sommes arrivés à l’hôpital, les médecins nous ont dit que c’est un corps qu’ils leur ont été déposé, là-bas. Après l’autopsie, ils nous ont remis le corps » a-t-il expliqué tout en précisant que le défunt va être inhumé dans l’après de lundi 20 mars.

Mamadou Alpha BARRY est le père de la victime. Il témoigne : « C’est ce matin qu’on m’a appelé pour me dire que des gendarmes ont tiré sur Mamadou Aliou Barry et il en est mort. C’est une triste nouvelle m’a beaucoup étonné car il vivait avec son oncle depuis longtemps. Il aimait beaucoup les études, après, l’université il partait à la mosquée de Hamdallaye pour mémoriser le Coran », a-t-il témoigné, affirmant qu’il ne pardonnera pas celui qui a tué son fils.

La famille de feu Mamadou Aliou annonce qu’elle va se retrouver pour décider de porter plainte contre le bourreau de leur fils.« Nous allons nous mobiliser pour voir si nous allons porter plainte ou pas. Mais, nous demandons aux autorités de retrouver la personne qui a tué mon fils » a ajouté Mamadou Alpha BARRY.

Africaguinee