Home College Fraude aux Examens : Le parquet de Mafanco identifie et engage des poursuites...

Fraude aux Examens : Le parquet de Mafanco identifie et engage des poursuites contre des présumés auteurs et complices

575
0
SHARE

Comme d’accoutumé, les examens scolaires sont marqués par la recrudescence des cas de fraude. Cette année encore, la fraude aux examens refait surface dans certains centres du pays.

Cette pratique qui impacte négativement les efforts consentis pour l’efficacité du système éducatif guinéen est constitutive d’infractions prévues et punies par le Code pénal guinéen.

C’est pourquoi, en date du 13 juin 2022, le Procureur Général près la Cour d’appel de Conakry a instruit certains procureurs de la République de son ressort aux fins de diligenter des poursuites judiciaires pour fraude aux examens contre toutes les personnes qui seraient impliquées.

En réponse à cette instruction, le parquet de Mafanco a annoncé, dans le communiqué n° 509-IP/TPI/MCO/2022, l’identification et la poursuite judiciaire d’onze (11) personnes pour fraude aux examens. Ces personnes, dont les noms suivent, sont poursuivies soit en qualité d’auteur, soit en qualité de complice :

1-Alpha Mamadou BAH, élève, candidat au BEPC,

2-Mamadou Aliou DIALLO, élève, candidat au BEPC,

3-Amara CAMARA, élève, candidat au BEPC,

4-Youssouf CAMARA, élève, candidat au BEPC,

5-Alsény CAMARA, étudiant à l’université Gcmal Abdel Nasser de Conakry, faculté des sciences, département chimie, Licence 2,

6-Fatoumata Binta DANFA, institutrice en classe de 4ème année à l’école primaire de Gbéssia Centre, 

7-Hawa KOUROUMA, institutrice en classe de 3ème année à l’école primaire de Béhanzin, 

8-Mohamed Lamine DRAME, instituteur en classe de 2ème année à l’école primaire de Vimbaya,

9-Mohamed Kindo SYLLA, instituteur en classe de 5ème année à l’école primaire de Gbéssia Port 2,

10-Mamadou Alpha DIALLO, professeur d’anglais au collège Michelle OBAMA, 

11-Abdoulaye SANGARE, professeur de chimie/Physique au groupe scolaire Michelle OBAMA,

Selon le communiqué suscité, les personnes susnommées « sont poursuivies, pour avoir commis une fraude pendant l’examen du brevet d’étude du premier cycle (BEPC), en introduisant des téléphones portables dans les centres d’examens, en se substituant aux vrais candidats, pour les uns, et en participant en pleine connaissance de cause à la commission de ces infractions, pour les autres. »

La procédure étant orientée en flagrant délit, ces prévenus « ont été ainsi placés sous mandat de dépôt et conduits à la Maison Centrale de Conakry à la date du 14 juin 2022. Ils comparaitront devant la juridiction de jugement ce jour 15 juin 2022. »

Le parquet de Mafanco rassure que les droits de ces prévenus soient scrupuleusement respectés et que la loi sera appliquée.

Nous y reviendrons!

Actudroit gn

LEAVE A REPLY