Home Formation Professionnelle Guinée: Les Consultations Nationales sur la transformation de l’Éducation lancées…

Guinée: Les Consultations Nationales sur la transformation de l’Éducation lancées…

192
0
SHARE

Les journées de consultations nationales sur la transformation de l’Éducation, ont été lancées, ce mercredi 3 août 2022, à l’hôtel Riviera Royal de Conakry. Initiés par le gouvernement guinéen à travers les ministères sectoriels de l’éducation, ces travaux se tiennent en prélude à la tenue du sommet «Transformer l’Éducation » prévu en septembre 2022 à New York.

Plusieurs personnalités prennent part à ces journées de consultation. Il s’agit des acteurs des secteurs public et privé, des représentants du Parlement, de la société civile, des représentants des départements
et institutions constitutionnelles ainsi que les partenaires techniques et financiers.


Dans son discours de circonstance, le ministre l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation rappelle que le rapport d’Etat sur le système Éducatif National 2018, les résultats des évaluations internationales 2019 et ceux des examens nationaux 2022 prouvent à suffisance que l’école Guinéenne va mal, tant bien en terme d’accès de qualité que de gouvernance. C’est pourquoi, selon Guillaume HAWING, ces journées nationales de consultations viennent à point nommé.

« Les contributions de tous les acteurs du système éducatif guinéen s’avèrent nécessaires, voire indispensables pour remettre notre éducation sur les rails et se projeter vers l’avenir pour une Guinée émergente, telle est la vison du CNRD et de son Excellence colonel Mamadi Doumbouya, président de la Transition…», a-t-il indiqué.

De son côté, Dre Diaka SIDIBE, ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation déclare que 2022 est sans nul doute, l’année propice à la réflexion et à l’amorce de toutes formes de transition et de transformation profondes et atteignables des différentes sociétés.

« Je garde l’espoir que de ces consultations nationales sur la transformation de l’éducation, des pistes de solutions seront trouvées pour le bonheur des populations. Nous devons aller à ce sommet en étant force de propositions », lance-t-elle.


Pour sa part, le ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, le sommet de New York, doit être une rencontre d’action, mais aussi de la solidarité pour transformer l’Éducation.

A en croire Alpha Bacar BARRY ces journées de consultations vont prendre en compte les contributions des uns et des autres pour le sommet.

« Le Chef de l’Etat a placé l’éducation au centre de ses préoccupations. Nous déployons des actions, nous n’avons ménagé aucun effort pour que le système de l’éducation puisse connaître un diagnostic sincère, franc, un diagnostic de vérité. Nous pouvons manquer de stratégie, de moyens, de méthode, mais nous ne manquons pas de volonté. La volonté est au centre de notre engagement. Ces journées qui vont se dérouler vont prendre en compte les contributions des uns et des autres pour le sommet. La Guinée ne sera pas noyée dans les voies internationales. Il faut que nous trouvons notre moyen pour dire que nos priorités sont simples et connues. C’est améliorer notre capacité d’accueil, former nos formateurs, avoir plus de moyens à l’éducation pour enrichir, réinventer, imaginer les 10 et 20 prochaines années dans l’éducation. Nous savons ce que nous voulons, nous savons ce qu’il nous faut. C’est autour de cela que nous pouvons avancer très rapidement. C’est donc pour moi un réel plaisir de participer à cette journée de consultations. A partir de là, nous allons bâtir une coalition nationale autour de l’éducation. L’éducation c’est d’abord un problème de chez nous avant qu’il ne soit transporter au Nations-Unies. C’est un problème de gouvernement que cela soit donc une coalition nationale atour de l’éducation et que les parties prenantes toutes ici présentent, puissent jouer entièrement leur rôle. », a-t-il laissé entendre.

Présent à cette cérémonie, Dr Gbehounou GUALBERT, Coordinateur résident par intérim du système des Nations Unies et Représentant de la FAO en Guinée a, au nom de son institution et ses partenaires saisi l’occasion pour inviter le gouvernement guinéen à élaborer et promouvoir un plan d’urgence de l’Éducation, en vue de mettre en œuvre les engagements pris lors du pré-sommet, tenu à Paris le mois dernier.

« Ces engagements, ainsi que les priorités énoncées lors de ce pré-sommet s’arriment avec les principaux axes prioritaires du programme décennal de l’éducation 2020-2029, qui est la politique unique du secteur de l’éducation et de la formation actuellement en vigueur en Guinée », indique-t-il, avant d’ajouter que le plan d’urgence permettrait au gouvernement guinéen d’accroitre ses financements en faveur du secteur de l’éducation et d’atteinte les objectifs globaux du PRODEG d’ici l’horizon 2030.

« Je souhaite rappeler que les consultations nationales qui s’ouvrent aujourd’hui serviront de tremplin pour réorienter les ambitions de la Guinée vers une éducation de qualité, équitable et inclusive. La qualité de ces interactions déterminera celle de la participation de la Guinée au sommet mondial pour la transformation de l’éducation. C’est pourquoi il est nécessaire que les opinions contributives des acteurs nationaux et des partenaires soient des plus ambitieuses et à même d’impulser une dynamique nouvelle au secteur de l’éducation », a renchéri Dr Gbehounou GUALBERT.

Il faut noter que lors de ces journées de consultations plusieurs thèmes seront débattus, entre autres :

THÈME 1 : 𝑨𝒔𝒔𝒖𝒓𝒆𝒓 𝒍𝒆 𝒓𝒆́𝒕𝒂𝒃𝒍𝒊𝒔𝒔𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒍𝒆𝒕 𝒅𝒆 𝒍’𝒆𝒏𝒔𝒆𝒊𝒈𝒏𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕, 𝒂𝒑𝒓𝒆̀𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒑𝒆𝒓𝒕𝒖𝒓𝒃𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏𝒔 𝒅𝒖𝒆𝒔 𝒂̀ 𝒍𝒂 𝑪𝑶𝑽𝑰𝑫-𝟏𝟗 ;


THÈME 2 : 𝑫𝒆𝒔 𝒕𝒓𝒂𝒏𝒔𝒇𝒐𝒓𝒎𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏𝒔 𝒔𝒕𝒓𝒂𝒕𝒆́𝒈𝒊𝒒𝒖𝒆𝒔 𝒆𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒑𝒓𝒊𝒏𝒄𝒊𝒑𝒂𝒖𝒙 𝒍𝒆𝒗𝒊𝒆𝒓𝒔 𝒑𝒆𝒓𝒎𝒆𝒕𝒕𝒂𝒏𝒕 𝒅𝒆 𝒓𝒆́𝒊𝒎𝒂𝒈𝒊𝒏𝒆𝒓 𝒍’𝒆́𝒅𝒖𝒄𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒍𝒆 𝑿𝑿𝑰𝒆 𝒔𝒊𝒆̀𝒄𝒍𝒆 𝒆𝒕 𝒅’𝒂𝒄𝒄𝒆́𝒍𝒆́𝒓𝒆𝒓 𝒍𝒆𝒔 𝒑𝒓𝒐𝒈𝒓𝒆̀𝒔 𝒗𝒆𝒓𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒐𝒃𝒋𝒆𝒄𝒕𝒊𝒇𝒔 𝒄𝒐𝒎𝒎𝒖𝒏𝒔 𝒆𝒏 𝒎𝒂𝒕𝒊𝒆̀𝒓𝒆 𝒅’𝒆́𝒅𝒖𝒄𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 ;


THÈME 3 : 𝑨𝒔𝒔𝒖𝒓𝒆𝒓 𝒖𝒏 𝒇𝒊𝒏𝒂𝒏𝒄𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕 𝒑𝒖𝒃𝒍𝒊𝒄 𝒅𝒆 𝒍’𝒆́𝒅𝒖𝒄𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒓𝒆𝒏𝒇𝒐𝒓𝒄𝒆́ 𝒆𝒕 𝒑𝒍𝒖𝒔 𝒅𝒖𝒓𝒂𝒃𝒍𝒆 ;


THÈME 4 : 𝑨𝒄𝒄𝒓𝒐𝒊̂𝒕𝒓𝒆 𝒍’𝒂𝒎𝒃𝒊𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆𝒔 𝒐𝒃𝒋𝒆𝒄𝒕𝒊𝒇𝒔 𝒆𝒕 𝒅𝒆𝒔 𝒄𝒓𝒊𝒕𝒆̀𝒓𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒓𝒆́𝒇𝒆́𝒓𝒆𝒏𝒄𝒆 𝒏𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏𝒂𝒖𝒙 𝒆𝒏 𝒎𝒂𝒕𝒊𝒆̀𝒓𝒆 𝒅’𝒆́𝒅𝒖𝒄𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏.

La cérémonie d’ouverture de ces consultations a été présidée par le premier ministre par intérim Dr Bernard GOMOU.

SOW Telico

LEAVE A REPLY