Home College Création de deux caisses de protection Sociale: Soumah (SLECG) invite les Enseignants...

Création de deux caisses de protection Sociale: Soumah (SLECG) invite les Enseignants à cotiser…

76
0
SHARE

Le mercredi, 20 janvier 2021, la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG) a tenu une conférence de presse à son siège sis à Sandervalia dans la commune de Kaloum.

L’objectif était de faire le compte-rendu d’une tournée à l’intérieur du pays pour faire la promotion de la création de deux caisses de protection sociale des agents ou fonctionnaires de l’Etat en activité et retraités. La rencontre s’est tenue en présence des structures syndicales alliées à la CNTG et des partenaires, notamment l’INAMO (institut national d’assurance maladies obligatoires) et la Caisse nationale de prévoyance sociale. Il est prévu de retirer 5% en ce qui concerne les fonctionnaires en activité et 2% pour les retraités.
Le Secrétaire Général du Syndicat Libre des  Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) présent à cette conférence, a lancé un appel aux Enseignants.
« Nous ne pouvons pas nous engager dans une campagne dont les avantages ne sont pas en faveur des enseignants. Donc c’est pour cela nous sommes impliqués. Toutes les tournées qui ont été faites nous avons été représentés au sein de cette mission pour faire comprendre aux enseignants qu’effectivement ils doivent payer malgré la précarité dans laquelle nous vivons, malgré le refus catégorique du gouvernement à faire face à nos revendications dans le but d’augmenter nos salaires. Mais qu’ils acceptent quand même de faire cette contribution parce que c’est à leur avantage. Lorsque nous avons des maladies qu’on ne peut pas supporter ce sont ces institutions-là qui doivent faire face à cela. Lorsque nous avons des maladies qui nécessitent l’évacuation à l’extérieur, ce sont ces institutions-là qui doivent nous prendre en charge. Donc ce n’est pas quelque chose qui va au détriment des enseignants, des travailleurs mais c’est à notre avantage, qu’ils acceptent quel que soit la situation salariale, de cotiser », a lancé chez nos confreres de guinee114, Aboubacar SOUMAH Secrétaire Général du SLECG.

À en croire le général Aboubacar SOUMAH, la création de ces structures n’influencera pas leur combat pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des Enseignants.

LEAVE A REPLY