Home Pre-Universitaire Suspicions au sein du SLECG: doit-on écarté Oumar Tounkara?

Suspicions au sein du SLECG: doit-on écarté Oumar Tounkara?

579
0
SHARE

Accusé d’avoir des liens étroits avec le premier ministre Kassory Fofana, et le gouverneur de la Banque centrale Louncény Nabé, le deuxième secrétaire général adjoint, Oumar Tounkara pourrait être écarté des négociations. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le premier secrétaire général adjoint Abdoulaye Portos Diallo.

Selon Portos Diallo, la décision émane de la base, qui ne fait plus confiance à Oumar Tounkara, qu’elle accuse d’avoir lâché l’ensemble des enseignants.

《Il n’a plus la même ambiance qu’avant. Aujourd’hui, les gens ont compris sa position et il est mis à écart》, précise le syndicaliste.

Il ajoute cependant, que le deuxième secrétaire général adjoint, Oumar Tounkara n’est pas suspendu mais il ne pourrait représenter le SLECG, aux prochaines négociations avec le gouvernement.

Abdoulaye Portos Diallo révèle, que plusieurs mises en garde avaient déjà été adressées à Oumar Tounkara, pour ses visites inopinées à la primature et ses relations avec le gouverneur de la BCRG. Mais le mis en cause n’a daigné y remedier.

« Nous avons fait des mises en garde qu’il n’a pas compris et aujourd’hui, il s’est clairement positionné. Il s’y rendait en permanence sans nous rendre compte », a-t-il fait savoir.

Cette autre divergence, risque de fragiliser le mouvement de grève des enseignants.

Attendons de voir !

SOW MÔ YAYE,pour universiteactu.com

LEAVE A REPLY