Home College Matoto/Ouverture des classes : Zoom dans les Ecoles publiques, la 1ère journée...

Matoto/Ouverture des classes : Zoom dans les Ecoles publiques, la 1ère journée marquée par l’absence des Elèves

46
0
SHARE

Les portes des Ecoles ont été effilement ouvertes ce mardi 01 décembre sur toute l’étendue du territoire national au compte de l’année scolaire 2020-2021. Dans la commune de Matoto, cette reprise des cours est morose dans les écoles publiques notamment le lycée Léopold Sédar SENGHOR et le collège Yaguine et Fodé par manque des Elèves dans certains salles de classe.

Selon Amara Balaton KEITA, proviseur du lycée Léopold Sédar SENGHOR de Yimbaya, cette morosité s’explique par manque de moyens des parents d’élèves : « A l’instar des autres lycées de la république effectivement ouverts,  professeurs et élèves se sont mobilisés pour ici, mais le premier de l’ouverture tout n’est pas rose, tous les parents ne sont pas prêts à mettre leurs enfants sur la route de l’école par manque de moyens. Certains ont des problèmes de tenue, d’autres de fournitures scolaires », explique-t-il au micros de nos confrères de kalenews avant de dire que sur 23 Enseignants programmés tous ont répondu à l’appel:

Parlant des dispositifs sanitaires en cette période de crise sanitaire, il rassure : « Pour cet accueil, ce que j’ai moi à ma disposition, je mettrai ça à la disposition des professeurs et de mes élèves. C’est quoi? C’est les kits de lavage de main, les eaux de javel. Devant chaque classe vous avez les kits de lavage de main », dit le proviseur du lycée Senghor.

Du côté du collège Yaguine et Fodé où d’ailleurs le principal de l’établissement aa donné sa langue au chat tout en rejetant les hommes de média, le constat reste le même. Peu sont les élèves qui ont répondu à l’appel.

Présent dès ce premier jour de la rentrée scolaire, Yaya BERETE Elève du niveau terminale  Sciences Expérimentales au lycée Léopold Sédar SENGHORE évoque son engagement : « Nous sommes soucieux, nous voulons être parmi les admis de cette année. Donc pour atteindre cet objectif, il faut commencer dès ce premier jour », dit-il.

Il faut signaler par ailleurs, contrairement aux écoles publiques, dans  les écoles privées, les  élèves ont massivement répondu à l’appel.

LEAVE A REPLY