Home College Kindia: 100 millions pour la rénovation du lycée Franco-Arabe de Theirno Djibya,...

Kindia: 100 millions pour la rénovation du lycée Franco-Arabe de Theirno Djibya, la maison du proviseur défoncé

37
0
SHARE

L’insécurité prend une proportion inquiétante dans la cité de Manga Kindi Camara. Ce lundi 12 octobre 2020, c’est la maison du proviseur du lycée franco-arabe de Thierno Djibya qui en a fait les frais.

Des inconnus se sont introduits dans la concession d’Elhadj Mamadou Lamine KEITA pensant qu’il y garde les 100 millions offerts tout récemment par l’érudit de Kindia, Abdoul Wakil KEITA pour la rénovation du lycée Thierno Djibya aujourd’hui en mauvais état. Les malfrats ont emporté quelques objets de valeur et une somme de plus de deux millions de francs guinéens.

La maison du proviseur Elhadj Mamadou Lamine KEITA située au quartier Sinania a été cambriolée pendant qu’il était en chemin pour aller remercier l’érudit Abdoul Wakil KEITA pour son geste symbolique. Des malfrats s’en sont tirés avec une somme importante et plusieurs objets de valeurs, explique la victime.

« C’était hier lundi, on était en cours de route pour aller remercier l’érudit de Kindia qui nous a fait un don pour rénover notre lycée, qu’un frère m’a appelé m’annonçant que mon bâtiment a été cambriolé. Immédiatement je me suis rendu sur les lieux. Arrivé, j’ai trouvé mes portes cassées. Après le constat à l’intérieur, j’ai trouvé qu’ils ont pris mon ordinateur, un téléphone marque Esprit trois puces, une somme d’argent de 2 millions huit cent cinquante mille francs guinéens et mon glucomètre car je suis diabétique », précise-t-il

Elhadj Mohamed Lamine KEITA n’a jamais été attaqué par des inconnus. Pour lui, ce cambriolage est lié au don de 100 millions offerts récemment par l’érudit de Kindia pour réhabiliter son établissement.


« Il y a de cela 11 ans, j’habite à Sinania et on ne m’a jamais attaqué. Maintenant si les gens pensent que le don qu’on a reçu est chez moi en disant il faut aller chez le premier responsable voir, ils se trompent. Peut-être ils se disent, il a peut-être 50 millions ou les 100 millions, je pense ils n’ont pas eu leur cible. Voyant la manière dont ils ont cambriolé ma concession, certes ils cherchaient quelque chose. Je demande aux citoyens de Kindia de rester très vigilants car l’insécurité a pris de l’ampleur dans notre cité », ajoute la victime.

L’insécurité a atteint son paroxysme dans la ville des agrumes. Chaque semaine on enregistre soit une attaque de boutiques ou encore des lieux de culte.

mediaguinee

LEAVE A REPLY