Home News Universite Présidentielle 2020: des Étudiants donnent des consignes de vote !

Présidentielle 2020: des Étudiants donnent des consignes de vote !

76
0
SHARE

«La violence en période électorale: manifestations et conséquences au Campus universitaire et ailleurs», «La culture démocratique comme réponse à la violence en période électorale» sont le deux thèmes traités le jeudi 1er octobre 2020 à un séminaire animé par Yha Sehi Apholos, conférencier de l’Université Libre de Guinée située à Bonfi dans la commune de Matam.

C’est une initiative de la COPE-GUINÉE THINK THANK
Le conférencier a décliné les thèmes de cette conférence. Il a dit que ce séminaire sur la prévention des violences électorales en Guinée, le rôle des organisations Estudiantines est un outil important pour toucher toutes les communautés.

« L’organisation de ce séminaire résulte d’un constat général du fait qu’en Afrique et particulièrement en Guinée les élections, quelle que soit leur nature, enregistrent la violence sous toutes ses formes telles que la violence verbale, physique, psychologique, structurelle… Actualité oblige, quand on sait que les Guinéennes et les Guinéens s’apprêtent à se rendre aux urnes pour renouveler la représentation exécutive. Bien souvent les jeunes sont manipulés par les politiciens malveillants pour générer de la violence dans le but de tacler ou affaiblir un adversaire politique afin de se faire élire » dit-il au micro de nos confrères de couleurguinee.

C’est dans ce cadre marqué par un manque de fair-play démocratique que la COPE GUINÉE entend conscientiser les jeunes pour prévenir la violence et œuvrer pour des élections libres, transparentes et démocratiques sachant qu’ils sont la cible des hommes politiques pour la génération de la violence en période électorale.

Ce séminaire a regroupé une cinquantaine d’organisations estudiantines telles que COFFIC Université Libre de Guinée, le Conseil des Etudiants de l’ULG, le CEUP-Guinée… et plus de cinq cent étudiants. Il a pour objectif principal de conscientiser les jeunes sur les enjeux politiques en période électorale comme la violence dont ils sont les principales victimes ou sont les auteurs. Par le biais de cette rencontre, il s’agit d’outiller les participants afin qu’ils soient les ambassadeurs de paix au sein de leurs communautés respectives.

Thierno Boubacar CAMARA Vice-Président du CUP GUINÉE Collège Université privée de Guinée a exprimé sa satisfaction :
« C’est un sentiment de joie d’avoir participé à ce séminaire parce que d’après l’Étude de la COPE-GUINÉE, sans les étudiants, il ne peut pas y avoir une élection libre transparente et digne. Donc avec leur participation, il y aura une élection démocratique et digne. Pour lui, son rôle après ce séminaire, c’est de transmettre ce qu’il a compris aux autres présidents des autres universités et collèges de Guinée. Ce jeune demande à ses collègues d’aller voter paisiblement car un bulletin est plus qu’une arme.»

LEAVE A REPLY