Home College Pr. Alpha Amadou Bano BARRY «je promets à tous les Enseignants de...

Pr. Alpha Amadou Bano BARRY «je promets à tous les Enseignants de les mettre en situations d’Enseignement»

385
0
SHARE

L’ors d’une interview accordée à notre rédaction, le ministre de l’Education Nation et de l’Alphabétisation explique quelques raisons qui ont fait que la Guinée a enregistré beaucoup d’échecs cette année lors des différents Examens Nationaux. Pr. Bano BARRY promet d’analyser les résultats en les auditant afin de comprendre ce qui s’est réellement passé. Cette année scolaire a connu plusieurs interruptions dûes aux grèves à répétition du SLEEG, de l’opposition, du FNDC mais aussi à la pandémie de COVID-19.

Les différents Candidats ont affronté les Examens après une courte reprise des cours. Ces Examens ont enregistré d’énormes échecs pour beaucoup de causes.

 « C’est le résultat des élèves, c’est le résultat des enseignants qui enseignent ces élèves, c’est le résultat des familles d’où viennent ces élèves, c’est le résultat du système d’enseignement dans son ensemble. S’il y a beaucoup d’admis, c’est probablement parce qu’il y a eu de la performance et s’il n’y a pas beaucoup d’admis c’est parce que probablement il n’y a pas de performance. Moi ce que je vais faire, c’est simplement d’analyser les résultats. On va le faire en auditant l’intégralité du processus des examens, les copies des examens, en regardant ceux qui ont réussi et ceux qui n’ont pas réussi pour savoir pourquoi ceux qui ont réussi ont réussi et pourquoi ceux qui ont échoué ont échoué. Est-ce que c’est lié au système de questions ? Est-ce que c’est lié à la qualité d’enseignement et d’apprentissage ? Est-ce que c’est lié au niveau des enseignants ? Est-ce c’est l’encadrement familial ? Est-ce qu’il y a des fraudes ou pas ? », Précise le Professeur Bano BARRY, ministre de tutelle.

Parlant du BEPC, le patron du MENA se penche sur les résultats de Koubia qui a eu zéro admis cette année. Pour lui, cet échec est dû à la mauvaise performance des Elèves.

«je pense que Koubia a en répondu en partie à la question, Koubia est venu voir leurs copies et ils se sont rendus compte que le 1er de Koubia a moins de 09, donc ça veut dire que la performance des élèves est faible», justifie-t-il.

Par rapport aux résultats de cette année, le ministre précise qu’aucune consigne n’a été donnée pour avoir un résultat plus appréciable que celui de l’année précédente.

 Il pense si que les résultats du baccalauréat de cette année sont bons par rapport à l’an dernier, c’est parce que les sujets sont pris sur les premières parties des programmes enseignés avant la pandémie. Pr. Bano pointe également du doigt le fait que dans les écoles il n’y a pas ou très peu d’échec dans les classes intermédiaires et beaucoup dans les classes d’Examen

«L’autre paramètre qu’il faut prendre en considération, tous les Guinéens parlent des taux d’échecs en Guinée et croient savoir que les taux d’échecs sont un indicateur du disfonctionnement du système. Mais ce que personne ne sait et que personne ne met en avant, c’est que le taux d’échec dans les classes d’examen résulte du fait qu’il y a très peu de redoublement, d’échec dans les classes intermédiaires. C’est comme si tous les Enseignants guinéens ont laissé le soin à l’Etat de faire échouer et eux, ne font pas échouer». Pour lui, il faut d’abord normaliser les classes intermédiaires avant de parler de normalisation des Examens Nationaux.

Par ailleurs, le premier responsable du département en charge de l’Education Nationale promet de mettre les Enseignants dans de bonnes conditions de travail très prochainement.

#Universiteactu.com

LEAVE A REPLY