Home College Kindia: les Fondateurs des Écoles privées demandent le paiement des arriérés aux...

Kindia: les Fondateurs des Écoles privées demandent le paiement des arriérés aux parents d’Elèves

375
0
SHARE

Le 29 juin dernier, le gouvernement a ordonné la reprise des cours pour les classes d’examen. Pendant ce temps, les Enseignants des Ecoles privées boycottent cette décision pour exiger aux responsables d’École de payer les arriérés des mois au cours desquels, les cours n’ont pas été dispensés. Pour répondre à cette exigence des Enseignants, les Fondateurs des écoles privées de Kindia demande aux parents d’Elèves de payer les Scolarités de ces 3 mois.

Selon Abdoulaye CAMARA, Directeur général du groupe scolaire la Francophonie, sis au quartier Sorondo, les responsables d’Écoles privées ont pris cette décision après une rencontre qu’ils ont eu avec le Directeur préfectoral de l’Education qui leur a ordonné de payer les Enseignants.

« On a fait une réunion avec le DPE, il a ordonné aux fondateurs d’École privée de kindia de tout faire pour payer les enseignants. Nous ici, la DPE nous a mis en demeure de payer les enseignants même ceux qui ne sont pas dans les salles d’Examen, il nous a dit que le contrat c’est 9 mois. Il nous a dit que s’il y a une perte qui est là, de fois il faut accepter de perdre ou de gagner. Qu’il y a eu des années où on a gagné que si on s’est retrouvé dans cette situation cette année, nous devons comprendre que le mal c’est au niveau de tout le monde, donc de faire un effort pour payer. En plus de ça, on nous a dit de payer même les enseignants des classes intermédiaires. Il y a des enseignants qui ont refusé de reprendre les cours dans certaines écoles privées, ils demandent que les arriérés des 3 mois soient payées », a-t-il déclaré au micros de Fatalainfos.

Pour se plier à cette demande du DPE, les Fondateurs ont aussi décidé d’exiger le paiement de ces trois mois non Étudiés aux parents d’Elèves.

« Nous lui avons dit vous savez que les écoles privées en Guinée ne sont pas subventionnée, c’est ce que les parents d’élèves donnent qu’on donne aux enseignants. On a appelé les parents, on les sensibilise pour qu’ils comprennent que l’argent qu’ils donnent ce n’est pour le mettre en poche mais c’est compte tenu de la réalité actuelle. D’abord les élèves qui sont dans classes d’Examen vont payer les 3 mois et le mois de juillet si les intermédiaires viennent ils vont aussi payer parce que sans ça, nous aussi, on ne peut pas payer les enseignants. Et si on ne paye pas les enseignants, ils viennent pas pour un mois de cours et comment ça fonctionne », explique Abdoulaye CAMARA.

Il a ajouté que jusqu’à présent, plusieurs Ecoles de Kindia restent fermées, les Enseignants qui y dispensent les cours refusent de reprendre les cours en exigeant le paiement des mois Avril, mai et juin.

LEAVE A REPLY