Home College Kissidougou: Un Enseignant se donne la mort par pendaison

Kissidougou: Un Enseignant se donne la mort par pendaison

143
0
SHARE

Augustin LAMAH, Enseignant contractuel, s’est donné la mort par pendaison à Kissidougou. L’acte s’est passé ce mercredi, 12 août 2020, au quartier Korodou, dans la commune urbaine. Selon sa famille, le défunt a eu une dépression qui semblait être guérie depuis plusieurs années, rapporte chez nos confrères de Guineematin.com dans la préfecture.

Augustin LAMAH, 35 ans, est sorti de chez lui très tôt ce mercredi. Quelques temps après, son jeune frère a été informé qu’il s’est donné la mort par pendaison.

« Lorsque les écoles ont été fermées à cause de la pandémie actuelle, je suis parti le chercher à Massakodou pour revenir à Kissidougou. Il a ouvert ici un bar à côté de la boucherie. Ce matin, je suis sorti à 6 heures du matin pour chauffer de l’eau pour lui afin qu’il prenne son bain. C’est là-bas qu’il m’a laissé pour aller je ne sais où. Je suis sorti le chercher mais je ne l’ai pas vu. Après, j’ai été informé par un citoyen du quartier qu’un jeune s’est donné la mort par pendaison à côté du bas-fond non loin de chez nous. Et je suis venu trouver que c’est lui », a témoigné Pierre LAMAH.

Pour l’heure, les raisons qui ont motivé ce professeur de Mathématiques ne sont pas connues. Mais sa famille pense que cet acte pourrait être lié à une dépression dont souffrait le défunt il y a plusieurs années.

« Quand il a terminé ses études universitaires en 2012, il a eu une dépression mentale. Il a été envoyé pour un traitement à N’Zérékoré, au niveau de l’indigénat. Quelques temps après, il a recouvré sa santé. Il est revenu à Kissidougou et a commencé à dispenser des cours de Mathématiques au collège Souré MARA en 2017 à 2018. Après, il a été muté à Walto en 2018-2019, puis ensuite à Massakodou en tant que contractuel », a dit son jeune frère.

Le maire de Kissidougou, le commissaire central de la police, ainsi que des agents de sécurité et de santé se sont rendus sur les lieux. Après leur constat, le corps d’Augustin LAMAH, marié et père de deux enfants, a été rendu à sa famille pour l’inhumation.

LEAVE A REPLY