Home College Bac Unique 2020 : Les initiateurs du projet  »224 object Bac » affûte...

Bac Unique 2020 : Les initiateurs du projet  »224 object Bac » affûte leurs armes

420
0
SHARE

Dans l’objectif d’apporter leur contribution et tenter de sauver l’École guinéenne,  des Enseignants réunis autour du projet 224 objectif Bac se sont engagés à apporter un soutien pédagogique aux Élèves de la terminale à l’approche du baccalauréat unique. Cette année, les initiateurs du projet s’intéressent à la région Faranah classée dernière en terme de réussite de cet Examen.

Chez nos confrères de la  radio Espace ce jeudi 06 août, les initiateurs sont revenus sur les résultats qu’ils ont apportés l’année précédente à la région de Mamou :

«L’année dernière, tout est parti d’un constat. Le constat ce que la région de Mamou était classé dernière. Le pourcentage était de 12% et nous, nous sommes allés avec l’esprit d’apporter un soutien pédagogique. À la fin du bac, les résultats ont donné satisfaction parce qu’après notre passage, Mamou est revenu à 15%», se réjouit M. KONATE.

«Cette année, nous partons à Faranah qui était aussi au dernier rang l’année dernière en terme de réussite au baccalauréat avec 12,66%; c’est désolant», poursuit le jeune enseignant tout en indiquant que les préfectures qui sont visées sont Faranah-ville, Dinguiraye, Dabola et Kissidougou où moins de 500 Élèves ont été admis sur 4000 candidats présentés.Ce programme se tiendra en l’espace de 10 jours avec trois matières par jour et pour y arriver «nous avons en main 92 Enseignants que nous allons déployés dans la région de Faranah.
 Les activités vont débuter à partir du 13 août jusqu’au 23 août et ce sera des cours très intensifs. Les Élèves travailleront de 09 heures à 18 heures»,
précise M. KONATE . 

Néanmoins, les jeunes Enseignants   ne disposent pas suffisamment de moyens pour le transport, l’hébergement et la nourriture également.
«Nous finançons le projet par la participation. On n’a pas d’institutions qui financent le projet. Donc, nous travaillons avec le peu de chacun ; c’est le principe de solidarité», indique Mohamed Aly CONDE, l’initiateur du projet.

Flashguinee

LEAVE A REPLY