Home College Report de la reprise des cours: Les citoyens divisés sur cette décision

Report de la reprise des cours: Les citoyens divisés sur cette décision

124
0
SHARE

Pendant que certains élèves, parents d’élèves et encadreurs s’attendaient à la reprise effective des cours initialement prévue ce mercredi 25 mars 2020, un communiqué conjoint des ministères en charge de l’éducation et de la formation a été publié hier pour annoncer son report jusqu’à nouvel ordre. Face à cette situation certains élèves, parents d’élèves et encadreurs ont exprimé leurs inquiétudes au micro de notre reporter.

Oumar TALL, professeur au Groupe scolaire Djibril Tamsir NIANE et le Sinaï n’apprécie pas cette décision. << Cette information pour nous qui évoluons surtout dans les privés est difficile à concevoir parce que les fondateurs des écoles ne seront pas en mesure de nous payer les mois restants de l’année à partir du moment où la clientèle ne répond plus. Du côté de l’éducation des élèves, ça aura de l’impact négatif vu que cette année a été marquée par beaucoup de tensions politiques qui ont empêché le déroulement effectif des cours et les enfants ont du mal à assimiler les leçons. On aurait pu éviter ce report si le gouvernement avait pris ces dispositions à temps >>, explique le professeur.

M’hawa CAMARA est vendeuse au marché Bonfi et parent d’élève. << Vouloir fermer les écoles jusqu’à nouvel ordre est une situation qui nous gêne puisque nos enfants étudient dans des écoles où nous payons cher. Dans les écoles privées, après 1 ou 2 mois même sans cours, vous êtes obligé de payer la mensualité. Nous avons entendu parler de cette maladie qui sévit actuellement mais puisque l’ANSS a déclaré que ce n’est pas répandu, donc les ministres n’ont qu’à ouvrir les écoles parce que nos enfants sont notre avenir et les voir sans étudier fait très mal >>, a laissé entendre cette mère de famille.


Au lycée bonfi, certains élèves n’ayant pas reçu l’information sur ce report étaient venu suivre les cours mais fort malheureusement, ils ont trouvé la cour vide. C’est le cas de Mohamed SOUMAH, élève en 11 ème année sciences sociales. << Je suis venu suivre mais je n’ai trouvé personne. C’est ici j’ai appris cette décision des ministres. C’est une décision dont je ne suis pas d’accord mais vu qu’elle vient des ministres, je suis obligé de respecter. Concernant la maladie, il est bon de prendre les précautions parce que si elle se propage ici, on ne pourra pas étudier >>, a exprimé le jeune élève.
Il faut toutefois noter que ce report divise les citoyens. Tandis que certains prônent la fermeture des classes, d’autres ne semblent pas apprécier cette idée et accuse l’état de ne pas prendre ses responsabilités à temps.

LEAVE A REPLY