Home College Gabon: Suspension des cours dans l’ensemble des Établissements Scolaires de Tchibanga

Gabon: Suspension des cours dans l’ensemble des Établissements Scolaires de Tchibanga

174
0
SHARE

C’est une information qui vient susciter encore un peu plus d’inquiétude chez les parents dans la ville de Tchibanga. Selon des informations diffusées ces dernières heures, sur les 13 écoles primaires que compte le chef-lieu de la province de la Nyanga, aucune ne fait cours. Une situation qui serait consécutive à la grève de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation nationale (Conasysed) et du Syndicat de l’éducation nationale (Sena).

La crise dans le secteur de l’éducation nationale ne semble pas prête de trouver son épilogue. Dernier fait en date, le mouvement de grève qui paralyse le système éducatif à Tchibanga, au grand dam des parents et des élèves qui ne savent plus à quel saint se vouer. Les scellés et les cadenas sont visibles aux portes des salles de classe des 13 établissements primaires de la ville.

Au cœur de cette levée de boucliers, la non-satisfaction des revendications inscrites dans le cahier de charges de la Conasysed et du Sena, empêchant ainsi la poursuite des cours depuis plusieurs semaines dans plusieurs lycées de différentes localités du Gabon. Une situation qui d’ailleurs a provoqué le courroux de nombreux apprenants dans les villes de Port-Gentil et récemment à Okondja. Malgré ce constat désolant, les autorités gouvernementales en tête desquelles, le ministre de l’Éducation nationale, Pr. Patrick Mouguiama Daouda, n’ont toujours pas apporté de solutions idoines à cette crise.

Pour rappel, la Conasysed et le Sena ont demandé la satisfaction des points urgents inscrits au cahier de charges. Notamment, la régularisation des situations administratives, l’organisation des concours internes d’entrée à l’ENI et à l’ENS et le paiement des rappels solde pour ne citer que ceux-là. Un dossier brûlant pour le Pr Patrick Mouguiama Daouda, ministre de l’Éducation nationale, qui gagnerait à prendre rapidement ce problème à bras le corps en réglant dans les plus brefs délais ces revendications et ce, pour une reprise optimale de l’année scolaire 2021-2022.

Gabonnews

LEAVE A REPLY