Home College Détournement de fonds à la DPE de Gaoual : les délégués scolaires...

Détournement de fonds à la DPE de Gaoual : les délégués scolaires révoqués crient à l’injustice

400
0
SHARE

Du nouveau dans le scandale de malversation financière qui vient de secouer la direction préfectorale de l’éducation (DPE) de Gaoual. Les 7 délégués scolaires de l’enseignement élémentaire (DSEE) révoqués de leurs fonctions ont décidé de briser le silence. Ces responsables éducatifs assurent qu’ils ne sont nullement mêlés dans le détournement des primes des enseignants pour lequel ils sont sanctionnés.

Certains d’entre eux, qui se sont confiés à nos confrères de Guineematin.com, expliquent que c’est le directeur préfectoral de l’éducation, Gonona DORE, et deux de ses proches collaborateurs, qui ont organisé cette malversation financière. Ces trois responsables de la DPE, tous suspendus pour une période de trois mois, auraient tout préparé et ont mis les DSEE devant le fait accompli. Selon eux, après avoir reçu les primes d’incitation des enseignants au compte du mois de mars, le DPE a mis en place une commission qui a pris le soin d’établir une nouvelle liste de bénéficiaires pour chaque sous-préfecture.

Cette commission a exigé aussi aux DSEE de prélever 300 milles francs sur le montant que doit bénéficier chaque enseignant. Pour éviter tout problème avec leur hiérarchie, les 7 délégués scolaires de l’enseignement élémentaire ont exécuté cet ordre sans discuter. Au lieu de 1 300 000 francs, ils ont remis 1 000 000 de francs à chaque enseignant et ont reversé les 300 000 restants auprès de la commission mise en place par le directeur préfectoral de l’éducation. Selon nos informations l’argent détourné dans les 7 sous-préfectures de Gaoual se chiffre à 51 millions de francs.

Un montant que les DSEE assurent avoir remis entièrement aux deux proches collaborateurs du DPE. Ils entendent se constituer en collectif pour prouver leur innocence et laver leur image, souillée dans ce dossier de détournement des primes de leurs des enseignants en situation de classe.

LEAVE A REPLY