Home College DCE Dixinn :les Enseignants manifestent devant leurs locaux, pour le non...

DCE Dixinn :les Enseignants manifestent devant leurs locaux, pour le non payement intégral des salaires débloqués

139
0
SHARE

Les Enseignants affiliés au Syndicat Libre des Enseignants des Chercheurs de Guinée (SLECG) ont manifesté ce jeudi, 21 mai 2020, dans les locaux de la Direction Communale de l’Education (DCE) de Dixinn. Cette manifestation, qui intervient deux jours après le début du payement de leurs salaires, bloqués depuis 4 mois, visait à exiger le payement intégral des montants dûs.

Les salaires des enseignants qui ont observé la grève déclenchée le 09 janvier 2020 par le SLECG ont été dégelés. Mais, le payement intégral de ces salaires peinait à être effectif au niveau de la DCE de Dixinn, contrairement aux autres communes de Conakry.

C’est c qu’a fait savoir Moustapha SOUMAH, professeur d’Histoire au lycée Donka.

« Dans les autres communes, les salaires ont été payés intégralement, notamment à Kaloum, Matoto et Ratoma. Pour le cas de la commune de Matam, la première tranche a été payée pour les mois de janvier et février, le mardi, et les enseignants ont été rappelés officiellement par la DCE de venir chercher leur argent. Ce qui fut fait. Mais, pour le cas précis de la commune de Dixinn, nous avons été payés pour certains deux mois le mardi, pour d’autres un seul mois. Après nous être renseignés, de Conakry jusqu’à l’intérieur du pays, nous avons compris que c’est simplement Dixinn qui faisait exception. Et, nous avons pris une mesure exceptionnelle pour venir dénoncer cela. C’est la raison de notre présence ici », a-t-il expliqué.

Interrogé à ce sujet, Fodé Garanké SYLLA, chef section de l’enseignement secondaire général et technique à la DCE de Dixinn, s’est dit surpris de cette manifestation. « Je suis désolé, il n’y a pas eu de retard. Nous sommes en train de faire notre travail. Je voulais rectifier quelque chose. Les salaires ont été confinés dans les trésoreries communales et non gelées. Maintenant qu’on a donné l’instruction de payer, la SAF est à pied d’œuvre et est train de le faire. Avant-hier, elle a payé jusqu’au soir. Donc concrètement, elle a fait une programmation qui faisait qu’elle parte des deux premiers mois pour arriver aux deux derniers mois. Ce n’est pas un retard et nous sommes en train de payer », soutient-il.

En outre, Fodé Garanké SYLLA accuse certains enseignants qui avaient abandonné la grève et qui ont été payés, d’être revenus s’infiltrer dans les rangs de ceux qui ont entièrement suivi la grève. « On a rencontré malheureusement des collègues enseignants qui savaient qu’ils avaient déjà perçu des salaires. Parmi ceux qui ont déjà perçu leurs salaires, il y a n’en a qui ont eu l’audace de reprendre encore une deuxième fois les mêmes salaires. A l’école Amical Cabral, on a deux enseignantes qui avaient été payées déjà pour le mois de janvier mais qui se sont permis encore de prendre le salaire du mois de janvier. »

D’ailleurs, ce responsable de la DCE de Dixinn n’exclut pas l’option d’une plainte contre les enseignants qui se sont livrés à cette pratique. « Pour le moment, nous sommes en train de gérer la crise et ce n’est pas exclu de porter plainte. On cherche à récupérer cet argent-là d’abord parce que c’est dévolu à d’autres personnes pour qu’ils puissent entrer en possession de leur argent »

Dans la foulée de cette manifestation, certains enseignants ont reçu l’intégralité de leurs salaires.

Source guineematin.com

LEAVE A REPLY