Home Campus Conakry/ Gamal Abdel Nasser: Un professeur retrouvé mort au sein de son...

Conakry/ Gamal Abdel Nasser: Un professeur retrouvé mort au sein de son université

19
0
SHARE

Dr Fodé Bangaly DIABY a été retrouvé mort dans son bureau ce jeudi, 13 février 2020 à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Il s’agit d’un corps en décomposition car selon nos informations, cela fait trois jours depuis que le désormais ex professeur de physique serait décédé.

D’après la version policière, le défunt aurait même élu domicile à son bureau où a-t-il trouvé la mort dans un état qui demande l’anonymat et plusieurs indices le démontrent.

Vice Recteur de Recherche,Pr Chek Abdoul BALDE

 » Effectivement, j’ai été informé ce matin par l’un de mes Enseignants que les agents en charge de nettoyer les classes et les toilettes, comme quoi, qu’ils ont constaté devant l’une des portes, les mouches qui entraient et sortaient. Quand j’ai été informé, nous avons un service de sécurité, une intendance militaire dont j’ai appelé le commandant et ensemble nous sommes allés et nous avons constaté une odeur nauséabonde. La porte a été défoncée et là, on a constaté effectivement que c’était un de nos Enseignants qui a son corps sans vie dans son ancien bureau « , a expliqué Pr Check Abdoul BALDE, vice recteur de l’université Gamal Abdel Nasser.

Pour l’instant les causes de sa mort ne sont pas connues et le corps a été évacué à l’hôpital pour des fins d’autopsie afin d’élucider les circonstances dans lesquelles l’Enseignant chercheur a trouvé la mort.

 « On a informé les services compétents pour faire l’autopsie et le corps a été transporté à la morgue, on attend maintenant les résultats « , a t-il conclu.

Selon certaines informations recueillies auprès des proches, Dr Fodé Bangaly DIABY serait malade ces dernier temps et cela pouvait même se sentir sur son physique. Au delà de tout ça, d’autres parlent d’une dépression mentale née suite à la mort du fils du défunt, Amadou DIABY Basketteur à l’équipe nationale guinéenne.

LEAVE A REPLY