Home Campus TIC: le ministère de l’Enseignement Supérieur lance le projet d’accès au ...

TIC: le ministère de l’Enseignement Supérieur lance le projet d’accès au numérique en Guinée

144
0
SHARE

Ce mardi 17 décembre, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la
recherche scientifique a procédé au lancement du programme d’accès au
numérique en partenariat avec l’entreprise ICDL Afrique, qui sera mis en
oeuvre par Dixinn-Gate. L’événement a eu lieu dans les locaux dudit
ministère à Kaloum.

Ce projet est une suite logique de “l’initiative présidentielle pour la
connexion des écoles” lancée par Alpha Condé en 2017. C’est dans ce cadre
que le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche
scientifique a mis en place le “PANG”, un programme d’accès au numérique en
Guinée.

Ce programme de formation et de certification en informatique de base,
permettra de doter l’ensemble des espaces numériques des Institutions
Supérieures d’un contenu de formation et offrir en même temps au corps
enseignants et aux étudiants une formation en informatique de base.

«Ce programme qui démarre aujourd’hui va former vingt (20) formateurs
sélectionnés par les Institutions, qui à leur tour, vont former deux cent
(200) enseignants dans les universités», a expliqué la conseillère chargée
aux missions au MESRS.

«L’objectif est que tout étudiant qui finit son cycle universitaire soit
certifié ICDL que soit sa filière» , a expliqué Hadja Nima Bah.

Pour la représentante de l’entreprise ICDL -Dixinn-Gate, une formation de
qualité sera donnée aux sélectionnés. “Le programme a mis du temps à
démarrer. C’est pourquoi on ne veut pas faire semblent. On veut que
désormais les choses se mettent en place en République de Guinée car, c’est
ce que le ministère de l’Enseignement Supérieur a mis en oeuvre. Donc ce
partenariat avec Dixinn-Gate, on va se rassurer que tout soit fait à temps
et avec de la qualité”, s’est engagé Mrs. Solange UMULISA, Générale
Managère ICDL Africa.

La réalisation de ce programme va permettre de réduire en terme de coût,
certaines depenses du gouvernement et spécifiquement le ministère de
l’Enseignement Supérieur, a fait remarquer le ministre Abdoulaye Yéro Baldé.

C’est pourquoi «nous avons décidé suite aux directives du président
d’introduire la formation dans ce domaine avec l’appui de ICDL. Je crois
qu’avec ce certificat, les enseignants ou étudiants vont pouvoir être mieux
placés pour que ça soit décroché un emploi ou pour donner des cours. L’idée
est dès que l’étudiant rentre en première année, à sa sortie il faut qu’il
soit bien outillé en matière informatique ” a ajouté Abdoulaye Yéro Baldé.

Grâce à ce programme qui démarre en janvier 2020, la Guinée devient ainsi
le premier pays Sub-saharien Francophone à intégrer l’ICDL au niveau de
l’Enseignement Supérieur.

LEAVE A REPLY