Home College Le coup de gueule anti-SLECG de Mory Sangaré : « Il faut...

Le coup de gueule anti-SLECG de Mory Sangaré : « Il faut laisser fonctionner les écoles ! »

43
0
SHARE

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA), Mory Sangaré était devant la presse, ce lundi, 09 décembre 2019, à Conakry, pour présenter les acquis et respectives de son département.

Interrogé par un journaliste sur la menace de grève du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG version Aboubaca Soumah), Mory Sangaré a estimé que cette structure syndicale est, selon lui, dans ‘’l’excès’’.

« Dans le document déposé, faisant des réclamations, nous avons pu lire qu’ils demandent le recrutement sans conditions des enseignants se disant contractuels. Je viens de dire que le statut de la fonction publique dit que le recrutement doit se faire par voie de concours. Quant aux autres revendications, force est de constater que dans l’accord qui a conduit à la levée du mot d’ordre de grève, nulle part, il n’est mentionné quelque part, concernant les 8.000.000 GNF. Si aujourd’hui, le syndicat se lève pour parler de 8.000.000, je pense que c’est un problème. Je pense qu’ils sont dans l’excès », a-t-il réagi.

Invitant ainsi ces enseignants à faire en sorte que « les écoles fonctionnent ».

« Il faut que nos partenaires syndicats acceptent de laisser fonctionner les écoles ! Trouvez d’autres approches de solutions que l’arrêt total des cours… », a-t-il martelé.

S’agissant du document établi à la suite du recensement des fonctionnaires enseignants, Mory Sangaré affirme n’avoir rien reçu pour le moment.

SOW Telico

LEAVE A REPLY