Home College Un jeune guinéen invente un système de contrôle des élèves et enseignants...

Un jeune guinéen invente un système de contrôle des élèves et enseignants dans les écoles

27
0
SHARE

Mazoughou Goepogui, est un génie créateur guinéen qui a très tôt compris
l’importance de la nouvelle technologie dans le monde du 21eme siècle. Dès
la fin de son cursus universitaire, il s’est engagé dans le numérique et
grâce à son génie il a eu à créer une entreprise dénommée »Magoe
Communication ».

Depuis 2015, ce jeune a réussit à mettre un système en place qui permet de
contrôler les heures d’arriver et de départ des élèves et enseignants dans
un établissement scolaire.

A l’occasion d’une rencontre le week-end dernier avec les étudiants et
jeunes diplômés dans un complexe universitaire de la place, Mazoughou
Goepogui, a fait une explication sommaire de ce système.

« Nous, on a fait un système qui permet de contrôler les présences dans les
salles de classes des élèves, étudiants et les enseignants. Quand une école
est partenaire avec nous, on déploie dans l’école le pointeur qui est une
application mobile et une plateforme web. A travers ces différents éléments
là, les responsables de l’école peuvent maintenant contrôler le mouvement
des élèves et des professeurs. Comment ça se passe? Quand par exemple a
l’application dans son téléphone quand il rentre à l’école, le système note
l’heure à laquelle il est venu, quand il quitte aussi le système pointé
l’heure à laquelle il a quitté l’école. Quand on prend le cas des élèves,
dès que l’élève rencontre dans la cour, les parents sauront automatiquement
l’heure à laquelle leur enfant est arrivé à l’école. Et quand il sort
aussi, l’heure sera notifiée », explique le Directeur général de Magie
Communication avant dire qu’en plus de cela, il y a un volet du système qui
permet aux apprenants de se former en dehors de l’école et de la
traditionnelle révision.

« Il y a une autre partie aussi qui pourra permettre aux enseignants de
pouvoir créer des cours interactifs pour permettre aux élèves de réviser,
de se former comme s’ils sont en train de jouer. Au lieu maintenant que
l’enfant soit obligé de prendre un cahier et lire intégralement, on a
développé un alcôve qui permet de poser des questions à l’enfant et quand
il répond vous saurez la possibilité de l’envoyer la bonne réponse. Cette
fois-ci on apprend mais pas en lisant un cahier mais en répondant aux
questions. Et nous on pense que cela aide beaucoup », a- t-il ajouté.

Mazoughou Goepogui, a profité de l’occasion pour inviter les jeunes à
s’intéresser au numérique pour leur auto emploi.

SOW Telico

LEAVE A REPLY