Home Campus Affaire Boukariou Bah : le recteur de l’université de Labé accusé ...

Affaire Boukariou Bah : le recteur de l’université de Labé accusé d’entraves à la justice, le ministre Yéro Baldé interpellé

46
0
SHARE

Cinq mois après la mort de l’étudiant Boukariou Bah, à l’université Hafia
de Labé, les autres étudiants et les proches du défunt, semblent perdre
patience face à la lenteur qui caractérise le processus judiciaire dans ce
dossier.

Depuis le retour, début octobre, des étudiants dans les amphithéâtres, la
fédération estudiantine de Guinée, qui suit cette affaire, annonce avoir
engagé des démarches mais qui se heurteraient au refus de coopérer du
recteur de l’université de Labé, soupçonné de manigances pour, dit-on,
empêcher la vérité de jaillir dans cette affaire.

« Depuis que notre ami Boukariou Bah a été tué à Labé, ça fait 5 mois que
nous nous menons des démarches pour la manifestation de la vérité. Ainsi,
nous avons projeté une marche pacifique, mais le procureur nous a fait
comprendre qu’ils nous ont adressé un courrier et n’attendait que nous pour
les témoignages. C’est dans ce cadre qu’on a décidé de surseoir à notre
marche qui était prévue pour hier. On a commencé les témoignages hier,
mais, depuis notre arrivée le mardi, nous avons remarqué que le recteur
avec toute son équipe, est en train d’empêcher, d’intimider en passant par
toutes les voies pour empêcher la manifestation de la vérité. Il y a toutes
sortes de menaces visant les étudiants et ils ne veulent pas que les
étudiants témoignent », a accusé Daouda Obama Bah, président de la
fédération estudiantine de Guinée.

Selon lui, la plus grande menace aujourd’hui dans ce dossier, est bien le
rectorat qui orchestrerait des manœuvres pour faire taire l’affaire.

C’est pourquoi, le président de la fédération estudiantine de Guinée,
interpelle le ministre Abdoulaye Yéro Baldé, pour que celui s’implique
pleinement, de façon à faire avancer les choses dans ce dossier.

Dans les prochains jours ou semaines, le président de la fédération
estudiantine de Guinée, annonce que si rien n’est fait, des manifestations
simultanées dans toutes les universités du pays, sont envisagées.

SOW Telico

LEAVE A REPLY