Home Vogue Antonio Souaré mouillé dans le Syligate ? Son financier cité

Antonio Souaré mouillé dans le Syligate ? Son financier cité

99
0
SHARE

La comparution en ce début de semaine de l’hyper financier d’Antonio Souare, Abdoul Latif Diallo (photo ci-dessus) éclairera davantage sur l’implication du Président de la fédération sur ce scandale de corruption sans précédent dans le football guinéen.

Le témoignage de l’homme à tout faire financièrement d’Antonio qui,sur les instructions de son patron à favoriser quelques transactions illicites de Diaby sur les 10% de commissions sur le salaire de l’ex entraineur Paul Put notamment au Mali en octobre 2018 et en Côte d’Ivoire en décembre de la même année. Sans compter les 300 millions versés à orabank et Ecobank… Tout ceci a été rendu possible grâce aux recommandations d’Antonio Souare à son poulain Latif. Son témoignage devant la commission d’éthique tant attendu est très déterminant pour la suite des événements.

Antonio Souare qui se sait vulnérable dans ce dossier,déploie toutes ses forces par des propositions de fortes sommes d’argent pour se tirer d’affaire ainsi que son poulain Amadou Diaby mouillé jusqu’au coup. Le vendredi dernier,au sortir de l’audition de Diaby, ayant appris que Latif Diallo a été cité dans l’affaire, Antonio s’est enfermé avec lui dans son bureau de la fgf des heures durant pour lui donner des directives l’amenant à ne rien reconnaître devant la sympathique commission d’éthique. Pourquoi Antonio Souare s’acharne à boycotter vaille que vaille le travail tant attendu par les guinéens de cette commission ? Se reprocherait-il des fautes graves de sa gestion de la fédé comme l’accuseraient certains proches du dossier ? Wait and see.

D’ici là la commission d’éthique doit lui interdire ses intrusions intempestives dans la salle d’auditions. Ceci est une tentative d’intimidation et d’entrave grave à la bonne conduite des enquêtes.Cet acte est répréhensible et prévu par le code d’éthique.Seul le ou les concernés par le dossier,régulièrement appelés doivent connaître son fond et son déroulement. Toute immixtion d’un autre officiel est interdite sous peine de suspension fut-il le Président de l’instance fédérale. La commission d’éthique est totalement indépendante et dans une enquête a une autorité absolue sur le comité exécutif et son Président en l’occurrence le malfrat Antonio Souare.

Les commissions d’éthique et d’audit doivent profiter de cette situation désastreuse pour assainir la gestion financière de la fédération.

  • Interroger Antonio Souare sur le pourquoi il a frauduleusement soustrait des états financiers de l’instance la dette colossale de sa société Guinee Games envers la fédération portant sur la gestion du stade annexe du 28 septembre ? Ceci constitue un acte délictuel réprimé par la loi. Un procureur doit être saisi pour faux en écriture et usage de faux.
  • Demander les « fictifs fonds de dossier » qui ont permis à Amadou Diaby de reconnaître le montant de 8 milliards de francs de dette d’Antonio sur la Fédération?
  • Interroger Antonio sur la destination de tous ces millions de dollars de subventions de la CAF destinés au développement du football sachant que comme ça se fait partout ailleurs une bonne partie doit revenir aux clubs pour leur appui dans les différents championnats.Ce que l’actuelle fédération dirigée par Antonio ne fait pas du tout. Où va donc ces faramineux montants ? Antonio doit s’expliquer.
  • Quelle est l’utilisation qu’Antonio fait des 2 millions de dollars reçus les 3 derniers mois de la Caf ?
    A- 400 000 $ pour la qualification des u-17 à la Can
    B- 300 000 $ comme prime à la finale des u-17
    C- 700 000 $ de prime de qualification à la Can 2019
    D- 600 000 $ de prime aux 1/8e de finale de la Can 2019…
    E – Incapacité à décaisser pour mauvaise gestion des 2 500 000 $ de subvention de la Fifa etc.. un dû de la fédération.

Antonio et son équipe (avouons qu’Antonio et Diaby sont les seuls maîtres à bord) doivent s’expliquer sur la destination de tous ces fonds et autres…

D’ici là l’état doit exiger de la fédération qui ne finance pas le championnat de prendre en charge le salaire du prochain entraineur.

L’Etat doit exiger de la fédération qui a des ressources pour de financer les prochains déplacements des différentes équipes nationales jusqu’à concurrence des montants reçus. C’est comme ça que ça se passe partout ailleurs.Sinon cette mane financière continuera à connaître des destinations inconnues du foot ball guinéen. (Seuls Antonio et Diaby le savent).

Antonio qui dit avoir cede Guinée Games doit dire quelle est la source de revenus de sa fictive GBM ? L’argent de la fédération doit passer par là. Il doit s’en expliquer.

Antonio Souare, contrairement à ce qu’il raconte continue bel et bien de gérer Guinée Games dont il est toujours propriétaire. Sa société GBM et Abdoul Latif Diallo lui servent de couverture pour semer le fisc et les instances internationales desquelles il se cache pour échapper à l’interdiction à un officiel du football d’être mêlé de près ou de loin à une entreprise de paris sportifs, des jeux de hasard… Le passage de Latif devant la commission permettra aussi de savoir la vérité sur la fausseté du sieur Antonio Souare qui risque gros dans tout ça si les enquêtes sont menées avec sérieux et objectivité, en ne se fondant que sur le droit.

Là-dessus nous n’avons aucun doute que les comités d’éthique et d’audit dirigés par les patriotes Tham Camara et Alfred Mathos feront le travail conséquent comme attendu par toute la Guinée dans le strict respect des lois et règlements. Qu’ils ne craignent rien. Ils ont le soutien indéfectible de la nation entière qui a soif de connaître la vérité, rien que la vérité. ANTONIO SOUARE EST UN IMPOSTEUR QUI SERA DÉMASQUÉ BIENTÔT!

Ousmane Conté

LEAVE A REPLY