Home Ecole-Pro Examen de sortie : Zoom sur les étudiants de Fayol Plus en...

Examen de sortie : Zoom sur les étudiants de Fayol Plus en phase d’épreuves pratiques

294
0
SHARE

De nombreux étudiants venant d’instituts différents se sont retrouvés dans un centre d’examen sis à Kobaya. Nous avons échangé avec ceux venus de l’université Fayol Plus.

La présence du Dr Oumar Sadjo Diallo à Kobaya pour les examens pratiques se justifie dans la mesure où il était chargé de formation à Fayol plus depuis 3 ans: « Nous sommes en pratique au seuil de l’examen de fin d’étude. Il faut faire l’examen pratique, c’est-à-dire dans le cadre de la pharmacie galénique. Ici c’est pour montrer que ces candidats sont capables, une fois sur le marché du travail, de préparer un certains nombre de médicaments », souligne Dr Oumar Sadjo Diallo.

A en croire le professeur chargé de cours de pharmacologie et de pharmacie galénique à l’Université Fayol Plus, les candidats sont au nombre de 6, toutes des femmes mariées. D’ailleurs, Dr Oumar Sadjo Diallo regrette que depuis plus de 30 ans, la Guinée n’a pas formée de préparateurs en pharmacie: « Donc c’est une obaine pour elles déjà de trouver de l’emploi dès qu’elles vont finir, dans la mesure où la demande est très importante au niveau des pharmacie privées et des hôpitaux, au niveau aussi des sociétés grossistes de la place qui ont besoin de cadres moyens pour seconder les pharmaciens titulaires… », déclare cet enseignant.

Pour cette étudiante en filière Préparateurs en pharmacie, les examens pratiques se passent dans de bonnes conditions. Elle invite « tous les étudiants qui veulent faire la formation de Préparateurs en pharmacie de venir. Parce qu’à Fayol Plus, c’est la bonne formation. Une formation de qualité », jure Sow Mariam.

Pour cette autre étudiante de BTS Sages-femmes, les matières données pour cet examen ont toutes été dispensées par leurs enseignants : « Nous sommes venus à kobaya pour les examens pratiques. Je viens de sortir de la salle. Ça s’est bien passé. On a pratiqué ce qu’on nous a dit de faire. Ce qu’on nous donné, ce sont des choses que nous avons apprises en classe déjà. On a bien fait et on a maîtrisé les choses au cours du stage », rappelle Mariam Barry.

Tidiane Diallo

LEAVE A REPLY