Home Pre-Universitaire Chasse aux enseignants fictifs : Les chiffres vertigineux de Dr Bano Barry

Chasse aux enseignants fictifs : Les chiffres vertigineux de Dr Bano Barry

229
0
SHARE

Le président de la commission d’assainissement du fichier des enseignants a pratiquement donné le tournis à certains auditeurs des Grandes gueules de ce mardi 5 mars 2019. Chiffres à l’appui, Dr Bano Barry a présenté ‘’le caractère mesquin’’ du travail qui attend sa commission. Ce, au moment où le SLECG d’Aboubacar Soumah commence à montrer les dents, sur fond de menace de reprise de la grève suspendue le 10 janvier dernier.

Selon le Dr Alpha Amadou Bano Barry, il faut savoir que : « Dans les documents que nous avons produits, nous avons aujourd’hui déterminé qu’il y a 8 mille 272 écoles primaires et secondaires en Guinée, 52 écoles professionnelles, 17 universités et 30 centres de recherche. Nous devons chercher sur le terrain, sensiblement, 48 mille 871 fonctionnaires enseignants.

Nous avons près de 5 mille enseignants du ministère de l’enseignement pré-universitaire qui travaillent à des endroits où leurs salaires ne se trouvent pas domiciliés. Au niveau de l’enseignement technique, nous avons 487 enseignants dont le salaire n’est pas domicilié à leurs lieux de travail. A l’enseignement supérieur, nous avons 750 personnes concernées par cette situation. Ces fichiers-là, nous les avons donnés à l’Inspecteur général du travail pour qu’il les transmette aux ministres sectoriels. Et il y a eu la lettre d’accompagnement pour que le ministre de la Fonction publique puisse prendre des dispositions parce qu’il est prévu dans l’accord que, pendant la période de la collecte de l’information, les salaires vont être dévirés. Cela pour faciliter le contrôle aisé, et avoir une facilité dans le travail ». A-t-il détaillé.

Plus loin, le conseiller du président Alpha Condé en matière d’éducation, a ajouté le fait que : « Nous avons aussi décomposé le fichier des enseignants entre Conakry et l’intérieur du pays. À Conakry, il y a 8 mille 127 personnes qui sont payées. Sur la ligne de Boké, nous avons 6 mille 662 à retrouver. A Kindia, 7 mille 860 enseignants payés par l’Etat. A Labé, il y a 6 mille 463 enseignants, à Faranah 7 mille 033 et à Kankan 7 mille 311. Ce qui fait 43 mille 376 enseignants à vérifier ». A-t-il décliné, sans désemparer.

Synthèse de SOW mô YAYE 

LEAVE A REPLY