Home Ecole-Pro BoCEJ : Les instituts Fayol Plus et René Levesque reçoivent la consultante...

BoCEJ : Les instituts Fayol Plus et René Levesque reçoivent la consultante internationale Abassi Hadhami

481
0
SHARE

Dans le cadre du projet Booster la compétence pour l’employabilité des jeunes (BoCEJ), financé par la Banque mondiale, les instituts d’études et de gestion Fayol Plus et René Levesque ont reçu la consultante internationale en science de l’éducation et en ingénierie de formation, Mme Abassi Hadhami, ce Mercredi 23 janvier 2019 au sein de l’institut René Levesque a sonfonia. Objectif de cette visite, revoir les programmes de formations en santé.

Les Instituts Fayol Plus et René Levesque font parties du consortium ayant obtenu l’appui de la banque mondiale. C’est dans ce cadre, que les cadres de ces des instituts de formations ainsi que les professionnels de la santé ont bénéficié d’une formation.

Selon Mme Abassi Hadhami, sa présence consiste a aidé ces deux instituts à mieux élaborer leurs programmes. « Je suis là pour la revue du programme de santé qui touche 5 sections à savoir les programmes des infirmiers, des sages-femmes, de l’enseignement des techniciens de laboratoire, des technicien en pharmacie et puis les techniciens en santé publics. Donc ce sont ces 5 sections qui sont touchés par ce projet donc j’ai été recruté pour revoir les programmes en formation, les actualiser en fonction du besoin du marché de travail », a-t-elle indiqué. Poursuivant, Mme Abassi souligne que cette première étape consiste a invité les professionnels de métier, les approcher et analyser chaque métier. « Cette analyse va me permettre d’élaborer le curricula qui est un ensemble de 5 documents qui sont : les référentiels de compétence, de formation, d’évaluation, le guide pédagogique et le guide de pédagogie matériel », a-t-elle ajouté, avant de souligner par ailleurs que le consortium a bénéficié d’un fonds. « Il y a des infrastructures qui seront mise en place et qui requiert un certain équipement. Donc je dois les aider à organiser pédagogiquement ces matériels ».

Présent à cette rencontre, Mamadou Aliou Diarouga Diallo, fondateur de l’institut d’étude et de gestion Fayol Plus, se dit rassurer. Il rappelle que  « l’institut Fayol plus et René Levesque ont bénéficié d’un financement de la Banque mondiale à travers le projet BoCEJ. Alors dans le cadre de la réalisation de ce projet, il est mentionné la revue des programmes d’enseignement. C’est dans ce cadre que le projet a recruté une consultante tunisienne qui est arrivée en Guinée avec laquelle nous sommes en train de faire l’analyse des situations de travail pour permettre de mieux assoir les programmes d’enseignants ».

Il faut signaler que cette rencontre a connu une vingtaine de participants, venu des deux institutions ainsi que des professionnels de santé. « Au cours de cette formation, nous avons appris des méthodes d’apprentissage des étudiants et qui va aussi augmenter nos bagages pour pouvoir mieux encadré ces étudiants dans les différentes structures sanitaires », déclare le Dr Mandian Camara, médecin-chef du centre national de formation sociale appliquée de Jean Paul II.

SOW MO YAYE, pour universiteactu.com

LEAVE A REPLY